Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHARLTON HESTON LE MAGNIFIQUE

  • L'HOMME derrière le mythe

    Brian Steel Wills historien américain, publie un livre sur Charlton Heston dont j'ai déjà présenté la prochaine sortie. Le titre en est "RUNNING THE RACE" THE PUBLIC FACE of Charlton Heston.

    Ce livre me semble intéressant à plus d'un titre car ce n'est pas la "énième" biographie ; non, c'est un livre dont l'auteur a fouillé dans la personnalité de Charlton Heston et nous livre certainement bien des choses que nous ignorons jusqu'à présent sur cet immense acteur.

    Pour l'instant, ce livre n'est qu'en anglais. J'espère qu'il y aura un traducteur qui nous en livrera une version en français.

    En attendant, voici un article de CLOSER daté du 28 novembre 2022, qui sortira aux Etats-Unis dans les jours, que j'ai traduit ce matin.

    (Petite précision : j'ai eu les deux pages de Closer sur le site de l'Editeur du livre)

     

    LE CELEBRE ACTEUR  N'A JAMAIS FAIT DE COMPROMIS SUR SES CONVICTIONS, QUI LUI TENAIENT À CŒUR.

     

    Heston spread.jpg 3_modifié.jpgvacances romaines.jpg

     

    Tout au long de leurs 64 ans de mariage, Lydia Heston n'a jamais su qui allait se joindre à elle pour le petit-déjeuner. " Parfois, il y avait cet homme en armure médiévale assis à table ou quelqu'un qui lisait les "manuscrits de la mer Morte" ", relate l'auteur Brian Steel Wills. "Et elle était là, essayant simplement d'avoir une vie ordinaire et de parler à son mari".

    Au cours de ses presque 60 ans de carrière à Hollywood, Charlon Heston a incarné de nombreux personnages emblématiques - de Moïse dans Les Dix Commandements à un astronaute en détresse dans La Planète des singes en passant par le rusé cardinal Richelieu dans Les Trois Mousquetaires . "Il ne voulait pas être catalogué. Il essayait toujours d'être un meilleur acteur", déclare Wills, auteur du nouveau livre Runnig the Race : The "Public Face" of Charlton Heston.


    Dans la vie réelle, Heston pouvait être une personnalité aussi imposante que ceux qu'il incarnait. "Il avait un sens très fort du bien et du mal et un sens très fort de la fierté", explique Wills. "Il n'était pas le genre de personne à faire quelque chose pour le simple plaisir de le faire. Il avait toujours un but et une mission."

    Au début, son objectif était simplement de réussir en tant qu'acteur. Hollywood a découvert Charlton à Broadway, où il a commencé à se faire une réputation après un passage dans l'armée. Après avoir travaillé six ans  dans de petits rôles au cinéma, son rôle vedette dans Les Dix Commandements de 1956 allait faire de lui l'un des acteurs les plus célèbres d'Hollywood - mais Charlton refusait de se reposer sur ses lauriers.

    Pour jouer Michel-Ange dans L'Extase et l'Agonie, il a appris à sculpter et à peindre. Pour Ben Hur, il est devenu un conducteur de char. "J'ai travaillé six semaines pour apprendre à diriger les quatre chevaux blancs", raconte l'acteur, qui a réalisé 80 % de ses propres cascades dans l'épopée. "J'ai failli arracher mes bras de leurs orbites !" 

    Sur le plateau, il exigeait le même niveau d'engagement de la part de ses collègues. "Il était extrêmement concentré et pouvait être dur avec ses coéquipiers s'il avait l'impression qu'ils étaient plus "stars" qu'acteurs. Il pouvait être intolérant envers les personnes qui n'étaient pas perfectionnistes".

    UN HOMME DE PRINCIPES

    À partir des années 1960, Charlton a joint sa voix pour les causes auxquelles il croyait. Il s'est élevé contre le racisme et a qualifié le Dr Martin Luther King Jr. de "Moïse du XXe siècle pour son peuple". Il a été président de la Screen Actors Guild de 1965 à 1971. Il a également été président de la National Rifle Association pendant cinq mandats, et a dit une phrase célèbre : "Je vous donnerai mon arme quand vous l'enlèverez de mes mains froides et mortes."

    Pour Charlton, il était juste d'être favorable aux droits civils ainsi qu'aux droits du second amendement. "Il avait tendance à considérer les problèmes comme des questions de bien et de mal", dit Wills. "Je pense qu'il se sentait plus à l'aise dans un monde où il y avait le bien et le mal".

    Mais malgré tous les discours enflammés qu'il a prononcés à l'écran et en dehors, cette star plus grande que nature, décédée à 84 ans en 2008, avait aussi le sens de l'humour. "J'ai toujours les rôles de super-héros", disait-il. " [Mais] vous savez, cette course de chars était truquée. "

     

  • Running the Race: The “public Face” of Charlton Heston

     publié le 3 septembre 2022 

    MAJ le 5 novembre 2022

    j'ai le plaisir de vous annoncer qu'un nouveau livre sort en octobre prochain, sur Charlton Heston. Merci à Clarisse qui nous a informés sur cette prochaine sortie. 

    Il semble que 2023 soit l'année "CHARLTON HESTON" et il se prépare pas mal de choses, à commencer par deux documentaires qui seront diffusés sur des chaînes de télévision française et européenne, notamment ARTE. 

    Le biographe est un historien américain se nommant  Brian Steel Wills.

    Le livre est intitulé : "Running the Race: The “public Face” of Charlton Heston"

    https://www.amazon.fr/Running-Race-Public.../dp/1611216281

    Bien-entendu, c'est en anglais. Le sujet me semble intéressant. Voici la traduction rapide (Google Translate) que j'ai faite de la présentation du livre.
    Une certitude, l'année 2023 sera l'année "CHARLTON HESTON" enfin ! J'espère que ceux qui vont intervenir seront objectifs et ne verront pas en lui que l'homme qui brandissait un fusil au-dessus de sa tête, car Charlton Heston était une autre personne que ce que certains ont voulu en faire.
     
    J'ai traduit ce que AMAZON publie pour la présentation du livre.  

    "Quiconque s'intéresse au cinéma et à la représentation hollywoodienne des événements historiques doit accepter Charlton Heston. Aucun acteur n'a joué de personnages plus célèbres, de Moïse et Michel-Ange à Andrew Jackson et Thomas Jefferson, et Brian Wills offre un traitement convaincant de la longue et fructueuse carrière de Heston. . Outre les rôles et les films, Running the Race transmet également la complexité, trop souvent ignorée, des positions et des actions politiques de Heston. Ce livre perspicace et agréable devrait trouver un public admiratif. --Gary W. Gallagher, auteur de Causes gagnées, perdues et oubliées : comment Hollywood et l'art populaire façonnent ce que nous savons de la guerre civile

    "La présence imposante de Charlton Heston pourrait dominer un écran de cinéma, que ce soit en tant que Moïse, Judah Ben-Hur ou même Bill Tyler, un homme de la montagne. Il était cependant plus qu'un acteur accompli et primé aux Oscars. Un fier Américain, il a marché pour la société civile droits, s'est tenu aux côtés des autres acteurs de leur syndicat, a conseillé les élus et a été président de la National Rifle Association. En privé, il était un mari et un père aimant et un ami de confiance. Heston a mené une vie bien remplie et enrichissante, que Brian S . Wills capture dans cette biographie profondément documentée, richement détaillée et finement écrite. Running the Race est une œuvre littéraire exceptionnelle. --Jeffry D. Wert, auteur de The Heart of Hell: The Soldiers' Struggle for Spotsylvania's Bloody Angle

    "Loin d'être une "biographie vedette", Running the Race est un ouvrage sérieux abordé comme un historien devrait aborder un sujet : avec un esprit curieux, analytique et impartial. Le résultat est un succès à plusieurs niveaux, une lecture extrêmement intéressante. , et une contemplation sobre de la place et de la signification d'une figure emblématique dans la société et la culture américaines. Les étudiants en cinéma américain apprendront beaucoup. Les téléspectateurs qui liront ceci avant de voir les films de Heston les verront sous un tout nouveau jour. --William C. Davis, auteur de The Whartons' War: The Civil War Correspondence of General Gabriel C. Wharton and Anne Radford Wharton, 1863-1865
    Biographie de l'auteur
    Brian Steel Wills est le directeur du Centre pour l'étude de l'ère de la guerre civile et professeur d'histoire à l'Université d'État de Kennesaw à Kennesaw, Ga. En plus de diriger des visites, d'offrir des conférences et de diriger des programmes, le Dr Wills est le prix- auteur gagnant de nombreux livres relatifs à la guerre civile, y compris les biographies des généraux confédérés Nathan Bedford Forrest et William Dorsey Pender, et du général de l'Union George Henry Thomas. Brian a également écrit sur la guerre civile pour les films et a récemment publié une étude sur les morts non combattantes pendant la guerre civile. Il est diplômé de l'Université de Richmond, en Virginie, et de l'Université de Géorgie. Il passe du temps dans sa ferme en Virginie lorsqu'il n'enseigne pas et ne travaille pas à Kennesaw.

    PRE-COMMANDE SUR AMAZON - SORTIE LE 15 OCTOBRE PROCHAIN

    PRIX : 37.13 € PRIME 

    https://www.amazon.fr/Running-Race-Public.../dp/1611216281

     

    Voici la traduction GOOGLE du résumé présentant Charlton Heston

     
    Tonnerre à l'écran, la course de chars emblématique de Judah Ben-Hur contre son ancien ami devenu un ennemi acharné reste une partie indélébile de l'histoire cinématographique et a établi Charlton Heston comme une superstar internationale. À bien des égards, la course était une métaphore de la vie dynamique de l'acteur, symbolisant sa lutte pour s'établir dans sa profession. Brian Steel Wills capture pour la première fois une vision complète de l'ascension de l'acteur vers la gloire, sa recherche de la performance parfaite et les rôles significatifs qu'il a joués pour soutenir les causes qu'il a embrassées.
     
    L'acteur était né et élevé dans les forêts du Michigan et la banlieue de Chicago, où il a trouvé son amour du théâtre dans les livres qu'il a lus et les films qu'il a vus. L'initiation de « Chuck » Heston au métier qui allait devenir l'œuvre de sa vie a commencé à la New Trier High School et s'est étendue à la Northwestern University.
     
    La Seconde Guerre mondiale a interrompu son voyage lorsqu'il a servi son pays, après quoi lui et sa femme Lydia se sont rendus à Asheville, en Caroline du Nord, où ils ont tous deux joué et mis en scène au théâtre.
     
    Les lumières de New York et Broadway l'appelait, et la télévision en direct offrait une plate-forme importante, mais Hollywood et les longs métrages étaient son destin. Ses rôles étaient aussi variés que puissants et comprenaient des passages comme Moses, Ben-Hur, El Cid, Michelangelo, Mike Vargas et Charles 'Chinese' Gordon sous des réalisateurs légendaires comme Cecil B. DeMille, William Wyler, Franklin Schaffner et Orson Welles. Il est passé à la science-fiction dans La Planète des singes et Soylent Green, un large éventail de films d'action et de catastrophe, et des rôles plus nuancés tels que Will Penny.
     
    Au cours de ses décennies de performance, Heston a défini et redéfini son 'face publique' dans une recherche constante d'un public pour son travail. Il a assumé de vastes rôles de service public pour le gouvernement, les arts et d'autres causes. Son leadership au sein de la Screen Actors Guild et de l'American Film Institute l'a mené d'Hollywood aux salles du Congrès. Il est devenu un ardent défenseur des arts et d'autres causes publiques et caritatives, a défilé avec le Dr Martin Luther King, Jr. à Washington et a soutenu les droits du deuxième amendement avec la National Rifle Association. Il l'a fait même lorsque ses positions se heurtaient souvent à d'autres acteurs sur des questions allant des armes nucléaires, de la sécurité nationale et des droits des armes à feu. Le fier indépendant s'est résolument tourné vers le Parti républicain et est apparu lors de rassemblements politiques et de conventions, mais a repoussé les appels à se présenter aux élections en faveur d'assumer des rôles similaires sur grand écran.
     
    L'historien primé Brian Steel Wills creuse profondément pour peindre un riche portrait de la vie extraordinaire de Heston - un mélange de complications et de complexités qui ont touché le cinéma, la télévision, le théâtre, la politique et la société. Son «visage public» soigneusement conçu a eu plus d'impact que le père de famille habituellement timide et privé n'aurait jamais pu l'imaginer.
  • Copie originale de Macbeth appartenant à Charlton Heston à vendre chez Bonhams

    J'ai trouvé cette publication ce matin. Elle n'a d'autre intérêt que celui qu'a manifesté pour la littérature toute sa vie, Charlton Heston en particulier pour les œuvres de Shakespeare.

    Charlton Heston ayant été un grand acteur shakespearien (ce que beaucoup ignorent) j'ai pensé intéressant de partager cet article dont vous trouverez l'original au lien ci-dessous bien qu'il date du 3 décembre 2019.

    Copie originale de Macbeth appartenant à Charlton Heston à vendre chez Bonhams (justcollecting.com)

     

     

    Par 
    2019-12-03
     

     

    Un exemplaire original très rare de Macbeth ayant appartenu à la légende hollywoodienne Charlton Heston sera mis en vente chez Bonhams plus tard cette semaine.

    Datant de 1673, la copie est le seul exemplaire complet en mains privées, et devrait se vendre entre 80 000 et 120 000 dollars à New York le 5 décembre.

    Heston a été un collectionneur renommé de livres rares et de manuscrits tout au long de sa vie, et a joué Macbeth sur scène plusieurs fois au cours de sa carrière.

    La copie est le seul exemple complet connu de l’édition Quarto de 1673 - la première édition de Macbeth publiée sous forme de pièce individuelle (Image: Bonhams)
    La copie est le seul exemple complet connu de l’édition Quarto de 1673 - la première édition de Macbeth publiée comme une pièce individuelle (Image: Bonhams)

    On croit que William Shakespeare a écrit Macbeth au début des années 17.ième siècle, entre 1599 et 1606, bien que les érudits aient discuté de la date exacte.

    Il a été joué pour la première fois en 1606, mais est resté inédit jusqu’en 1623, date à laquelle il est apparu parmi 36 pièces dans le célèbre Premier Folio de Shakespeare.

    Aujourd’hui, on pense qu’il y a 235 exemplaires connus du Premier Folio, dont presque tous appartiennent à de grandes institutions telles que des musées et des universités.

    Ce n’est qu’en 1676, plus de 50 ans après la mort de Shakespeare, que Macbeth a été publié dans sa propre édition séparée, connue sous le nom d’édition « Quarto ».

    Cette première édition individuelle a été publiée à Londres et comprend une liste des acteurs des Duke’s Men, une compagnie théâtrale dirigée par Sir William Davenant qui a joué la pièce au Duke of York’s Theatre en 1673.

    Charlton Heston et Vanessa Redgrave dans une production de Macbeth en 1975 au Ahmanson Theatre de Los Angeles (Image: Center Theatre Group)
    Charlton Heston et Vanessa Redgrave dans une production de Macbeth en 1975 au Ahmanson Theatre de Los Angeles (Image: Center Theatre Group)

    Charlton Heston a commencé sa carrière en 1948 dans une production de Broadway de Jules César, et bien qu’il soit devenu par la suite l’une des plus grandes stars d’Hollywood, il est retourné sur scène dans des rôles shakespeariens régulièrement pendant les trois décennies suivantes.

    Selon les rapports, la femme de Heston, Lydia, lui a offert la pièce en cadeau après une représentation dans les années 1950, bien qu’elle ne soit pas consciente de son importance.

    Il est resté dans la collection personnelle de Heston jusqu’à sa mort en 2008, et en 2016, il a été vendu chez Bonhams lors d’une vente aux enchères de sa succession pour 77 500 $.

    Un recensement des pièces de Shakespeare effectué en 1939 n’a révélé que trois autres éditions Quarto de Macbeth en mains privées, toutes manquant les deux dernières pages.

    Bien que en lambeaux et déchirée, la copie de Heston est le seul exemplaire avec toutes ses pages originales intactes – ce qui en fait une véritable rareté de la littérature anglaise, maintenant dorée avec sa propre touche d’histoire hollywoodienne.

     

     

  • SORTIE LE 3 JANVIER 2023 : LA FIEVRE DE L'OR

    La série de films de Charlton Heston en réédition continue.

    Cette fois, c'est MOTHER LODE, "LA FIEVRE DE L'OR" en français.

    Vous pouvez pré-commander cette nouvelle édition sur les sites marchands habituels :

    AMAZON :

     

    La Fièvre de l'or [Combo Blu-Ray + DVD]: Amazon.fr: Charlton Heston: DVD et Blu-ray

    Boîtier avec fourreau
    Contient :
    - le Blu-ray du film
    - le DVD du film

     

    71Fp5XjDhGL._AC_SL1444_.jpg

    Les photos ci-dessous, proviennent du site AMAZON. Elles accompagnent la promotion du film. 

     

    61GNX8iRj-L._AC_SL1500_.jpg

    61KtsDkNarL._AC_SL1500_.jpg

     

    519EK597nCL._AC_SL1500_.jpg

    FNAC

    La Fièvre de l'or Combo Blu-ray DVD - Charlton Heston, Fraser Clarke Heston - Précommande & date de sortie | fnac

  • LA PLANETE DES SINGES REVISITEE (avant-propos de Charlton Heston)

    Numérisation_20221017 (2)_CREPUSCULE PARISIEN.png

    Foreword
    Planet of the apes turned out to be one of my most successful films, though it drifted around the studios for a couple of years like a stray dog looking  for a home. Arthur Jacobs owned the property and spent his time peddling it around town, being laughed at by every studio he pitched it to : "Talking monkeys! Rocket ships! You outta your mind? Get out!".
    Arthur, however, was convinced he had a wonderful film, if only someone would make it. I read the book, which didn't impress me very much... but the idea did. Franck Schaffner agreed, we told Arthur we'd like to do it, if he could get the several million it would require to film.

    By this time we had a wonderful Rod Serling screenplay. more importantly, we had Dick Zanuck's interest. He was running Fox at the time. I'll put up fifty thousand to develop the makeups,' he said, "then we show it to the board. If nobody laughs, you've got a go film."
    And so we did. We shot for several months through the summer, and I, half naked most of the time, was sprayed withe firehoses, caught in nets, and stoned (yes, even rubber, rocks hurt).

    Apes was really the first of the Space Operas, all still popular. It's a very fine film, and I'm proud to be in it. It's amazing how many people still write me about it. I'd say that film has the best ending of any movie I've ever seen.  Before word got around, audiences would stand stunned when I stood below the ruins of the Statue of Liberty screaming, "They finally, really did it! You maniacs! You blew it up! God damn you... God damn you all to hell!"

    CHARLTON HESTON

    Lire la suite