Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LIVRES DE CHARLTON HESTON

  • APRES "EL CID"... CHARLTON FAIT UN PETIT PERIPLE EN FRANCE ET ...

     

    ...EMBARQUE SUR LE QUEEN MARY LE 28 AVRIL 1961 A

    CHERBOURG.

     

    Je savais qu'il existait une photo de Charlton Heston prise à Cherbourg avant son embarquement sur le Queen Mary en 1961, mais malgré mes recherches locales, je n'ai jamais pu me la procurer. Aussi, je remercie Clarisse d'avoir eu assez de patience en cherchant sur le NET et trouver la photo de départ de Cherbourg et celle de l'arrivée à New York... 

    Merci à Jean Marie Lézec, photographe cherbourgeois, aujourd'hui décédé, de nous avoir laissé cette photo de notre grand Charlton Heston. 

    Je publie donc ici, la traduction du récit que Charlton Heston fait dans son JOURNAL, de son périple français avec Lydia et Fraser à la fin du tournage du CID en Espagne et leur traversée de la France en voiture jusqu'à Cherbourg... 

    Je crois pouvoir dire sans risque de me tromper, qu'il n'a pas du tout aimé le temps plutôt maussade qu'ils ont subi durant leur parcours en France !

    http://www.xn--gnalogie-en-cotentin-b2bb.fr/personnalites78.html

     

    31084222_965275993634596_5231784115199541248_n.png

    Nous pouvons remarquer que Charlton Heston porte l'épée qu'il avait dans le film "EL CID".

    31084222_965275993634596_5231784115199541248_n-001.jpg

    1177a3115d648954881134eefc0cc157.jpg

    EXTRAITS DE "THE ACTOR'S LIFE" -JOURNALS 1956/1976 de Charlton HESTON 

    (1961)

     20 avril, Rome / Madrid / Burgos. J'ai quitté Rome après le déjeuner chez Nick Ray*** à l'Appia Antica. Il veut que je joue dans un film pour lui, puis coproduire, en codirigeant un autre, sur the Children's Crusade. Je dois regarder cela. Je suis arrivé à Madrid pour retrouver Lydia et mon fils  avec des sacs, prêts à monter dans la voiture, la surchargeant un peu. Le trajet en voiture jusqu'à Burgos n'était pas un gros problème, mais nous avons trouvé une foule qui attendait devant l'hôtel, alors nous sommes allés dans un autre, où une nuit tranquille était possible.

    ***Nicolas Ray.

     

    21 avril, Périgueux, France. Nous avons quitté l'Espagne à San Sebastian et avons traversé la frontière vers la France sous (bien sûr) une pluie battante, qui a persisté toute la journée. Biarritz avait l'aspect humide et désolé des stations balnéaires hors saison. Nous avons roulé un peu plus tard que prévu, mais nous avons été récompensés par un logement convenable dans un petit hôtel de Périgueux. Le livre que Nick Ray veut que je fasse, ROAD OF THE SNAIL, est amusant, mais ce n'est pas un rôle pour moi.

     

    24 avril, Loire. J'ai finalement entrepris la visite des châteaux de la Loire que Lydia attendait avec impatience depuis si longtemps. Même le temps a abandonné sa perversité gauloise pour la journée du moins. Temps nuageux par intermittence, mais pas une goutte de pluie. De toutes les grandes maisons que j'ai vues, Chenonceaux est le plus mémorable, dans le sens d'être habitable. Blois était surtout intéressant comme site de l'assassinat du duc de Guise, un incident particulièrement sanglant de l'histoire médiévale. Fray a été fasciné par l'histoire et bien sûr l'a racontée plus tard avec une précision parfaite.

     

    25 avril, Chartres. Nous sommes arrivés à Chartres dans un vent naissant, bouillonnant de nuages noirs, mais l'architecture gothique n'est pas dévaluée par le temps. Après Salisbury, c'est la cathédrale la plus émouvante que j'ai vue, la moins encombrée d'erreurs de goût ultérieures. La pluie a recommencé peu après lorsque nous avons pris la route d'Alençon, confirmant la réputation du temps français. "La Gare" est un hôtel simple et propre, mais mon goût pour la haute cuisine est sur le point d'être satisfait. Dieu, pour un steak sans sauce béarnaise ! 

     

    26 avril. Il pleuvait toujours, mais ça a duré jusqu'à ce que l'on voit les plages du débarquement. Nous nous sommes d'abord arrêtés à Bayeux et avons vu la Tapisserie célébrant la conquête normande. C'est accablant, surtout le jour où vous marchez à Omaha Beach. Les hommes d'armes postés par le duc William embarqués dans des bateaux pour l'Angleterre sur ces plages,  semblaient encore vivants à travers le temps, et proches de moi et des GI de Bradley jetés dans les eaux peu profondes il y a des années. Ils sont proches les uns des autres, sûrement ... peut-être qu'ils sont les mêmes hommes.

     

    27 avril, Cherbourg. Les préparatifs de navigation étaient gauloisement chaotiques. La navigation elle-même a  été retardée, mais nous avons finalement vu l'Europe s'éloigner et nous nous sommes détendus dans les joies sybaritiques du Queen Mary ... le plus grand hôtel flottant que je puisse imaginer.

     

    28 avril, à bord du Queen Mary. J'ai envoyé un message, avec un froid pressentiment, pour souhaiter bonne chance à Coop*** ⌊j'avais entendu dire qu'il était très malade⌋. Un entraînement supplémentaire n'a pas réussi à effacer de ma conscience inquiète,  la mortalité ou à justifier les habitudes alimentaires gloutonnes auxquelles je succombe inévitablement lorsque je suis en mer. Je dois aussi décider d'accepter ou non l'une des grosses offres qui se présentent ou d'attendre dans l'espoir de quelque chose de mieux.

    ***Gary Cooper (7 mai 1901 - 13 mai 1961) 

    2 mai, New York. Il est beaucoup plus satisfaisant de remonter et traverser le passage étroit vers le  port de New York à la lumière du jour. C'était tout ce dont je me souvenais quand nous sommes rentrés de Rome ... mais il faisait beaucoup plus chaud. La ville semblait d'une certaine manière accueillante, comme les remorqueurs qui nous poussaient entre les États-Unis et la Mauritanie. Après un débarquement retardé, évitant beaucoup de paperasserie, Forrest (Wood un autre vieil ami) Joe et Maggie nous attendaient patiemment. Nos énergies revitalisées par l'affection de nos amis, nous avons fait la fête dans la vie nocturne de Gotham***.

    ***Gotham City est un des surnoms de New York, dont l'initiative est attribuée à Washington Irving, auteur américain du XIX e siècle dans le périodique Salmagundi en 1807.

    31138134_965637916931737_5879220542099161088_n.jpg

    2 MAI 1961 : arrivée à New York avant de quitter le Queen Mary.

  • Thank to Fraser Heston, the Estate of Charlton Heston and Lydia Clarke Heston" and "Photo Copyright 1998 Lydia Clarke Heston/Agamemnon Films".

    Il n'est pas toujours facile de dire "Merci". 

    Après une période de déception et désespérant de pouvoir obtenir une photo de Charlton Heston et l'assentiment de son fils Fraser, j'ai enfin été bénie.

    – Mes remerciements vont en premier à Heather J. McADAMS qui a intercédé en ma faveur auprès de Mr. Jeff Briggs, avocat à Los Angeles. De plus, Heather m'a écrit pour me donner les raisons pour lesquelles je n'avais pas eu de réponse à mon courrier envoyé chez Agamemnon en novembre 2017, ce courrier n'a pas été retrouvé. Elle a donc fait en sorte que tout s'arrange. Heather, je vous en suis reconnaissante.

    – Mes remerciements à Mr. Jeff Briggs, Avocat à Los Angeles, très aimable et coopératif. Il a en charge la succession de Charlton Heston. Dans le cadre de ses responsabilités, il a fait en sorte que j'obtienne l'autorisation d'émettre un timbre commémoratif pour le dixième anniversaire du décès du grand acteur et une photo pour cette réalisation. J'ai reçu cette autorisation et une photo magnifique de Charlton dans son rôle de "Will Penny", faite par Lydia Clarke Heston, lors du tournage du film "WILL PENNY". 

    – Merci et toute ma reconnaissance à Lydia Clarke Heston, Fraser Heston, Holly Rochell-Heston, Société Agamemnon, pour cette superbe photo et l'autorisation de la faire figurer prochainement sur un timbre commémoratif. Vos souhaits seront respectés. 

    Résultat de recherche d'images pour "smileys merci animé"

    Comme un bonheur ne vient jamais seul, je peux confirmer que j'ai maintenant les autorisations écrites d'Hector Meana et d'Alexandra Ritz pour la réalisation d'un timbre commémoratif à partir de leurs oeuvres.

    Toute ma reconnaissance à ces deux artistes de talent. 

    Même si nous ne parvenons pas à nous réunir pour des raisons appartenant à chacun,  Renaud et moi sommes certains que malgré tout, la mémoire de Charlton Heston sera honorée dignement. 

     

    51v0dsSK2PL.jpg

     

    (GOOGLE TRANSLATE)

     

    It is not always easy to say "Thank you".

    After a period of disappointment and despairing of being able to get a picture of Charlton Heston and the assent of his son Fraser, I was finally blessed.

    - My thanks go first to Heather J. McADAMS who interceded on my behalf with Mr. Jeff Briggs, a lawyer in Los Angeles. In addition, Heather wrote me to give me the reasons why I did not have an answer to my mail sent to Agamemnon in November 2017, this mail was not found. So she made sure everything worked out. Heather, I'm grateful for that.

    - My thanks to Mr. Jeff Briggs, Lawyer in Los Angeles, very kind and cooperative. He is in charge of Charlton Heston's estate. As part of his responsibilities, he made sure that I get permission to issue a commemorative stamp for the tenth anniversary of the death of the great actor and a photo for this achievement. I received this authorization and a beautiful photo of Charlton in her role of "Will Penny", made by Lydia Clarke Heston, during the filming of the film "WILL PENNY".

    - My thanks and appreciation to Lydia Clarke Heston, Fraser Heston and Holly Rochell-Heston, Agamemnon Society, for this great photo and permission to have it on a commemorative stamp soon. Your wishes will be respected.

    As a happiness never comes alone, I can confirm that I now have the written authorizations of Hector Meana and Alexandra Ritz for the realization of a commemorative stamp from their works.

    All my gratitude to these two talented artists.

    Even if we can not get together for reasons that belong to everyone, Renaud and I are sure that Charlton Heston's memory will be honored with dignity.

     

  • TOUCH OF EVIL - Extrait de THE ACTOR'S LIFE de Charlton Heston -1957 (partie 5)

    Cet extrait m'a donné un peu plus de fil à retordre pour traduire correctement, heureusement, j'ai mon Dr. ès langue anglo-américaine qui me prête main forte... Merci Renaud pour votre aide.

    Chuck arrive à la fin du tournage de TOUCH OF EVIL. Nous sommes en 1957. Le film "LES DIX COMMANDEMENTS" couronné de succès, d'Oscars etc... a fait de Chuck une star. Les offres de scénarios affluent. Chuck toujours prudent, joue la valse hésitation ... Lequel choisira t'il ? 

    Je vous souhaite bonne lecture de ces extraits qui nous apprennent beaucoup de choses sur Charlton Heston et sa relation au métier d'acteur.

     

    signature_4.gif

     .../... SUITE

    1897857_974136599294137_4048369331371215332_n.jpg

    5 juin. Une autre journée étouffante, bonne pour le tennis et me faire suer à la muscu, c'est tout ce que j'ai fait. Les producteurs italiens demandent toujours une réponse sur les droits de propriété intellectuelle de De Sica, mais nous sommes toujours prudents. J'ai reçu de CBS un script intéressant d'Andersonville Court-Martial. Je l'aime beaucoup.

     

    6 juin. J'ai décidé de faire Andersonville Court-Martial ; des scripts comme celui-ci sont assez rares pour ne pas être ignorés. Orson part à New York pour faire le Steve Allen Show, donc il ne peut presque rien commencer avant que j'en aie fini avec ça. Je suis de retour au travail, ou le serai bientôt.

    11758787_431702503683407_1758879193_n.jpg

    17 juin. La journée a commencé par conduire ma Mère à l'aéroport. Elle semble avoir passé un bon moment ici. J'ai presque terminé mon doublage de TOUCH OF EVIL avec une longue session aujourd'hui. Orson continue à me surprendre avec l'idée qu'il a. Il a créé un dénouement pour moi dans la scène du bar qui n'était pas dans les séquences tournées, me faisant simplement doubler un speech en quatre petits morceaux. Quoi qu'il arrive, je lui suis redevable. 

    19 juin. Une longue journée épuisante à répéter et à se battre avec McCann-Erickson. Ils veulent faire quelques coupures dans le script par déférence pour la Confédération, et je ne suis pas disposé à le faire, à la fois pour le script et par principe.

    25 juin. Nous avons commencé à travailler les petits rôles aujourd'hui, mais le niveau de l'émission n'a pas autant baissé que je l'imaginais. Je pense que nous sommes près du niveau de la performance ; on aura souffert, mais ce sera un très bon show". On pourrait faire une pièce avec cela. En tout cas, c'est l'un des meilleurs moments que j'ai eus depuis longtemps. 

    still-of-charlton-heston-in-en-dj-vulsk-lla-240245741.jpg

    27 juin. Eh bien, ça s'est merveilleusement passé, à l'exception d'une légère mésaventure à propos de la moustache qui j'espère sera indétectable durant mon discours de clôture. ⌊Celle-ci était collée ... posant certains risques.⌋ Je pense que c'est peut-être mon meilleur travail télévisuel depuis quelques années. A la réception, les gens semblaient enclins à être d'accord. Ralph Nelson m'a dit qu'il avait une option pour la scène et qu'il voulait que je le fasse. A ce sujet je ne sais pas, mais c'est bien d'avoir l'offre.

    La télévision en direct a été une ère glorieuse, mais très courte. À ce moment-là, ils commençaient déjà à filmer les séries, et un an après, le théâtre télévisé en direct était mort. Dans une vingtaine d'années, personne ne se souviendra comment nous l'avons fait. En direct d'abord.  Au début, on commençait sitôt la lumière rouge allumée, vous vous trompiez dans votre texte, ou le metteur en scène dans un plan,  quarante millions de personnes l'avaient vu. Nous débutions en direct  à 17h30 pour l'Est et le Midwest. La côte Ouest voyait ce que l'on appelait  un " différé " du spectacle enregistré en direct, deux heures plus tard.

     

    28 juin. Mon travail à Universal consistait simplement en quelques lignes hors écran au profit de Joe Cotten, mais c'était agréable d'être dans le coup. Au déjeuner Orson a avancé encore une autre idée ... un télé-film de DON-QUICHOTTE , avec moi,  l'excentrique Don. Le cas échéant, il en sortira quelque chose. Je n'imagine pas. L'argument d'Orson est original et révélateur cependant. "Tous les grands acteurs", dit-il, "sont des vrais acteurs de composition". Aussi, Will Wyler veut que je fasse le méchant dans THE BIG COUNTRY avec Gregory Peck.

     

    29 juin. Une journée de détente générale, évitant de faire les bagages, lecture de scénarios. Mon principal problème maintenant est de décider quel travail choisir. Le film de Wyler, le projet italien, ou la version scénique d'ANDERSONVILLE,  le dernier d'Orson  m'a plus ou moins convaincu,  ce serait une erreur.

    $_57 (26).JPG

    30 juin. J'ai passé une demi-heure peu concluante et pas trop efficace à expliquer à Wyler et Peck pourquoi je ne pensais pas que le rôle dans THE BIG COUNTRY était assez bon. Cependant, c'est une opportunité à ne pas laisser passer. J'ai finalement dû partir pour attraper mon avion.

     

     vlcsnap-00288.jpg

     

     A SUIVRE...
     
     
     
     
  • TOUCH OF EVIL - Extrait de THE ACTOR'S LIFE de Charlton Heston - 1957 (partie 4)

     

    Chuck nous embarque cette fois dans ses démêlés avec Jack Warner dont il sortira honorablement, dans ses hésitations quant au choix d'un film, ses doutes... mais aussi sa satisfaction du travail bien fait. Bref ! plus j'avance dans ce Journal, plus je trouve l'homme et l'acteur attachants. 

    PDVD_115.jpg

     2 avril. Nous avons terminé le travail avec une dernière prise de la mort d'Orson à l'aube, dans une chaise renversée sur une décharge d'ordures, puis nous avons bu un cocktail ou deux dans la caravane. Orson et moi avons emporté le dernier magnum de champagne et avons trouvé un endroit encore ouvert pour nous donner du bacon et des œufs pour l'accompagner. Un film d'enfer sur lequel nous avons travaillé ... Je ne peux pas croire que ce ne sera pas bien. Tout de même c'était merveilleux de flâner ce soir. Nous avons mangé un steak et avons vu  LADY FROM SHANGHAI d'Orson à la TV.  Il est bon, mais je pense qu'il n'est pas aussi bon que le nôtre.

     
    3 avril. Après mon bout d'essai pour  Wellman, j'ai eu une conférence douteuse sur la campagne de promotion planifiée par Universal pour TOUCH OF EVIL. J'ai reconduit Orson à la maison, après lui avoir donné une copie de WASTREL. Je l'ai relue et je pense toujours que c'est sacrément bon.
     
     PDVD_139.jpg

    PDVD_170.jpg

     

    4 avril. Herman semblait enthousiasmé par le partenariat de Welles : Orson était enthousiaste à propos de WASTREL. Je n'étais pas enthousiaste à propos de WRITTEN ON THE WIND  ce soir. J'avais raison de le refuser.
     
     9 avril. Déjeuner avec Herman et Orson qui pense maintenant que WASTREL prendra trop de temps d'écriture pour être prêt d'ici l'été, alors il veut aller de l'avant soit sur ce truc de science-fiction ou autre chose d'abord. Je suis déçu, mais prêt à jouer à sa façon. Je pense toujours que cette voie me convient.
     
     12 avril. Une journée compliquée aujourd'hui ... depuis le montage d'un prêt pour un ami jusqu'à la lecture du Manifeste Communiste pour discuter intelligemment ce soir, avec the Great Books group. Je suis content que nous nous soyons finalement tournés vers ce groupe ... si nous continuons, je ne deviendrai peut-être pas un homme complètement partial. Au déjeuner, Orson a expliqué les raisons pour lesquelles il estime que WASTREL ne devrait pas être le premier projet.
     
    14 avril. Fray a chanté «Happy Birthday» d'une manière charmante,  quand nous avons apporté les cadeaux pour Lydia ce matin. Toute la journée a été merveilleuse et consacrée seulement à nous. Orson a envoyé sur LORD JIM et THE SINGER NOT THE SONG, mais je n'ai pas craqué sur  l'un ou l'autre. Joe Field et les Baurs sont venus au dîner d'anniversaire chez Perino et une visite aux Beaux-Arts pour voir THE BACHELOR PARTY. La direction des acteurs de Del Mann est meilleure que le film lui-même.
     
     

    Capture2.PNG

     15 avril. J'ai eu ce que j'espérais être la dernière conférence d'essai pour DARBY'S RANGERS et j'ai également rencontré certains de ses camarades d'armes. Ce sera la première fois que je jouerai un personnage historique dont les contemporains sont encore vivants. Ils m'ont donné beaucoup de matériel de référence et une possibilité de rechercher un peu plus à Washington jeudi. Orson pense que nous pourrions être bien avisés de trouver quelque chose à faire chez Universal, pour combler le vide jusqu'à ce que nous puissions avoir un script sur WASTREL.
     
    22 avril. À ce moment, Jack Warner a découvert que par «pourcentage du brut», nous voulions dire exactement cela. Il m'a renvoyé rapidement. J'ai passé une matinée très occupé à revoir les détails des charges que nous allions porter contre Warner. Maurice Meyer va le gérer, sur une base à pourcentage. Il semble non seulement très capable, mais très confiant aussi. Au moins maintenant, je n'aurai plus à m'inquiéter de savoir si DARBY'S RANGERS sera bon pour moi.
      
    23 avril. Après une rencontre rituelle avec la presse, nous avons formellement déposé aujourd'hui contre Warner's pour deux cent cinquante mille dollars. Écrit comme ça, cela semble être une énorme somme d'argent. Ca l'est. 
     

    tumblr_inline_no59p74aEj1s9x8us_540.jpg

    25 avril, San Diego. Le voyage à San Diego a été un grand succès. Mon acceptation de la récompense était de routine, mais Fray a reçu sa première avec un aplomb remarquable et une adresse très efficace, si brève, à savoir: "Merci, mesdames" dit-il . (Applaudissements). «C'était amusant d'être BABY MOSES!» Bien sûr, il les a seulement fatigués, debout sur la table de banquet, serrant avec confiance les bords du pupitre.
     
    A deux ans , Fray était déjà dans la pénombre de la célébrité qui s'était accumulée à la suite de sa performance mémorable, flottant sur le Nil dans ce panier. Il était superbement équipé pour jouer l'enfant Moïse (pour lequel de Mille l'avait engagé le matin de sa naissance), il s'est comporté avec assurance et a retiré promptement son salaire investi dans les actions de Paramount. Une carrière idéale d'acteur. 
     
    29 avril. Il y a de l'agitation dans le camp Warner, ce qui peut indiquer une tentative rapide de règlement. Herman a beaucoup de doutes sur le partenariat avec Welles, mais je pense toujours qu'il a tort. Je suis pleinement conscient de la nature caméléon d'Orson, mais je suis plus conscient de ses talents, et je suis impatient de les utiliser.

    vlcsnap-00099.jpg

      
     
    28 mai. J'ai passé la matinée dans le bureau de l'avocat, discutant de la déposition que je dois faire vendredi pour le procès contre Warner.
    Je me souviens qu'après la déposition, la première fois que j'avais témoigné sous serment, j'ai demandé à mes avocats comment je m'en étais sorti. "Pas mal, Chuck," ont-ils dit. "Mais, vous savez, vous pourrez répondre à quelques questions par un simple oui ou non."  Ça ne fait rien. Quand Jack Warner a fait sa déposition, il a répondu à une question : «Ah, ces fichus  acteurs méritent qu'il leur arrive quelque chose de moche  de toute façon», perdant son procès effectivement. 
     

    PDVD_140.jpg

  • TOUCH OF EVIL - Extrait de THE ACTOR'S LIFE de Charlton Heston - 1957 (partie 3)

    Continuer à traduire Charlton Heston, n'est pas une mission impossible pour qui pratique la langue anglo-américaine, mais pour une profane comme moi, ne pratiquant que le français, il m'est parfois difficile de capter toute la subtilité ou toutes les expressions à caractère "professionnel" dont use notre grand acteur qui se révèle un excellent chroniqueur. Il nous entraîne dans le monde d'un tournage qui est loin d'être une sinécure. 

    Tout cela pour vous demander de m'excuser si quelques mots ou expressions m'échappent...

     

     ... SUITE

    7 mars. Je n'ai pas travaillé jusqu'à la fin de la journée, mais j'ai vu un premier montage des séquences de deux ou trois bobines. Mal monté (Aujourd'hui, Orson a congédié son monteur) cela semblait spécial. Nous avons également engagé une autre actrice élégante : Marlene Dietrich. Je pense vraiment que cela va démarrer ; Tout a l'air d'aller de mieux en mieux ... et tout a commencé avec une idée brillante dans la neige à Sainte-Hélène.

    soif-du-mal-1958-07-g.jpg

    10 mars. Herman a appelé pour dire qu'il a conclu l'affaire pour le film DARBY'S RANGERS  avec Warner pour 5% du brut.

    J'ai mentionné à quel point j'ai eu de la chance de gagner de l'argent sur le seul marché que j'ai jamais réalisé. J'ai même plus de chance d'entrer dans le club du plus gros pourcentage. Les mathématiques sont plus simples, et vous êtes moins susceptible  d'avoir de votre côté un contrôle des livres comptables. Il y a environ huit ou neuf acteurs et une actrice dans le club.

     Le script n'est pas aussi bon que deux autres scripts de guerre. J'ai refusé, et la partie n'est pas brillante ... Mais Wellman a dirigé OXBOW INCIDENT. D'ailleurs, j'ai finalement refusé THE WIKINGS, le tournage à l'étranger et tout. Allons avec Wellman.
     

     12 mars. Le tournage de ce soir avec Dietrich était une chose, même si Orson avait  avidement refusé de m'écrire quelque chose dans l'une des scènes  qu'il avait faites avec elle. Elle avait l'air fantastique. Un maquillage gitan, avec une perruque noire de Taylor de chez MGM, dans laquelle Elizabeth n'avait jamais été aussi bonne, et des costumes de tous les studios de la ville. La seule grand-mère sexy que je connaisse. Je n'ai fait qu'une seule scène avec Janet à cinq heures du matin, mais ça valait le coup d'être là.

    13 mars. Le déjeuner avec Wellman était intéressant ... ça m'a rassuré sur mon choix de faire les DARBY'S RANGERS. Le film est tellement le genre de chose qu'un fils de pute peut réussir. Il a également réussi à faire paraître le scenario mieux que je ne l'avais lu. Puis à Universal pour les quotidiennes ... les trucs de voiture en feu ... excellent ; et les trucs  de Marlene, silencieuse. Ce soir dans une scène avec Janet, Orson m'a fait interpréter une sorte de timidité adolescente. Un peu comme quand Cooper a des scènes avec des femmes. Je pense qu'il a raison ; si je l'ai bien compris.

    vlcsnap-00034.jpg

    vlcsnap-00031.jpg

     

    14 mars. J'ai dormi tard et heureux de me réveiller pour jouer un peu au tennis, mais pas de rushes aujourd'hui. L'installation principale ce soir a été le plus abominable tournage que j'ai jamais vu, et cela inclut notre premier jour de travail. Après que Joe Cotten eut terminé sa scène de cameo (1), nous avons commencé à travailler sur la première scène du film : à partir d'une installation compliquée avec l'expansion de Chapman déplaçant trois blocs, inclinant les bâtiments pour les insérer, à travers deux pages de dialogues jusqu'à une voiture qui explose lorsque j'embrasse Janet. Le soleil s'est levé à six heures et a effacé notre nuit, mais je pense que nous avons réussi. Se coucher à sept heures, se sentir bien.

    (1)Un caméo (terme emprunté à l'anglais dérivé à l'origine du terme italien cammeo, apparu en 1851 dans le monde du théâtre) est l'apparition fugace dans un récit d'un acteur, d'une actrice, du réalisateur ou d'une personnalité déjà célèbre.

     

     vlcsnap-00211.jpg

    18 mars. Il a plu toute la nuit, mais cela ne nous a pas affectés. Nous avons déménagé à l'intérieur de l'hôtel à Venice, tournant une scène prévue en studio, dans le bureau du procureur. Orson n'a jamais aimé ce plateau et quand la pluie a empêché nos extérieurs de nuit, il a saisi l'opportunité de filmer jusqu'au bout, ce passage dans le hall de l'hôtel, dans l'ascenseur, sur deux étages, et le long du couloir, avec les dialogues. C'est une première, c'est sûr. Ce sera remarquable comme tournage planifié et préparé ; comme une housse de pluie sur un pickup, c'est vraiment quelque chose d'autre.

    19 mars. Nous avons terminé les scènes dans la chambre et le hall d'hôtel . Ils me disent que je dois venir tôt pour obtenir des places au studio maintenant, pour nos rushes. Si nous pouvions juste changer le titre maintenant ... Je penche de plus en plus pour BORDELINE.

    25 mars. Aujourd'hui les rushes sont brefs, de bons plans de moi grimpant autour de ces derricks. Nous avons tourné, avec un effort immense, une scène avec Joe Calleia et moi en train de vérifier l'équipement d'écoute. Très proppy (NDT : intraduisible) et difficile à filmer. A trois heures du matin, à l'extérieur de sa maison,  dans la voiture, Orson et moi avons liquidé une bouteille de brandy et nous sommes plus ou moins d'accord sur le partenariat, ce qui me semble une perspective très excitante.

    27 mars. Le tournage s'est déroulé sans accrocs ce soir, et l'adjectif est judicieusement choisi. Dieu merci, c'était la nuit la plus chaude que nous avons eue parce que je passais beaucoup de temps à fouler l'eau dans  cette foutue reconstitution d'un canal antique vénitien. Orson était également très excité à propos d'un roman qu'il a trouvé à faire. 

    vlcsnap-00291.jpg

    28 mars. Nous avons liquidé toute une nuit de travail ... Janet a terminé sur le film, et nous avons fait quelques bonnes coupures dans l'eau et sous le pont pour la dernière scène. La troupe  est un peu fatiguée maintenant, après quinze nuits d'affilée, mais fonctionne toujours bien et gaiement, pleine d'espoir d'un bon film. Russ Metty a concocté un tas de spaghettis dans la caravane, ce qui nous a sauvé de ces trucs maudits de traiteur .

    30 mars. Je suis rentré après l'aube ce matin, plein de l'euphorie du travail et regardant le soleil se lever pour m'endormir. Mon fils a fait ses premiers pas il y a un an aujourd'hui, et j'ai presque l'impression que je ne fais que commencer à faire de même sur ce film. Orson est certainement le réalisateur le plus excitant avec lequel j'ai travaillé. Dieu... peut-être que tout cela va vraiment commencer maintenant.

    31 mars. Un dimanche de grasse matinée,  traînant au lit, tennis du dimanche matin, rempli de soleil et des rires de Fray et de gâteaux chauds. Après quatre scènes, le déjeuner et la sieste de Fray,  cette nuit le planning de prise de vue semble exiger, malgré un jour de congé, que je me rende chez Orson pour aller prendre EARTH ABIDES, le roman de science-fiction dont il pense pouvoir tirer un film.

     
     vlcsnap-00865.jpg
     
    A SUIVRE...