Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les trouvailles de Clarisse - Page 3

  • CINEMONDE N° 1428 du 19 décembre 1961

    Numérisation_20220508 (3)_modifié.png

    Un petit retour sur le passé, et quel passé ! 

    Clarisse nous a signalé quelques numéros des revues du cinéma des années 60 que je ne possédais plus. Je les ai  trouvés sur les sites marchands habituels et je les ai achetés pas chers. 

    Nous connaissons bien sûr presque tout ce qui concerne Chuck ou bien, nous croyons connaître tout, mais je pense sincèrement que nous n'avons pas fini d'en faire le tour.

    De plus, ce qui est amusant, c'est de re-découvrir ces journaux que j'aimais tant, que je collectionnais mais que malheureusement j'ai perdus lors du vidage de la cave de ma maman. Alors de temps en temps, je suis heureuse de retrouver quelques-uns de ces magazines si précieux pour moi. 

    Aujourd'hui, il s'agit donc du N° 1428 de décembre 1961.

    Nous n'apprenons rien de plus de ce que nous connaissons déjà. Pourtant, en relisant tout cela, je trouve un peu cocasses les propos de Jean Breton l'auteur de l'article. Ce n'est pas du "reportage instructif", juste quelques propos "people" comme nous pouvons en lire encore aujourd'hui. 

    Numérisation_20220506 (2)_modifié.png

     

    Numérisation_20220506_modifié_coucher de soleil2 1553 x 2700.png

     

    Numérisation_20220506_modifié.jpg

    Numérisation_20220506 (2)_lecture 2 et 4_modifié.jpg

    Numérisation_20220506 (3)_modifié_modifié_modifié.jpg

     

    Numérisation_20220506 (6)_modifié_modifié.jpg

    Ci-dessous, un petit encart annonçant LE CID dans le même Cinémonde.

    Numérisation_20220506 (4).jpg

  • SECRETS DE TOURNAGES - Le Cid (par H.J. SERVAT)

    Clarisse porte à notre connaissance cet extrait du livre de HENRI-JEAN SERVAT " SECRETS DE TOURNAGE " (2001).

    Voici donc la présentation qu'en fait Clarisse que je remercie.

    Dans la partie bibliographie et sources du livret par Stéphane Chevalier compris dans le Combo DVD-BLU RAY du Cid est cité l'ouvrage d'Henry Jean Servat, "Secret de tournages" publié en 2001. Un ouvrage que peut-être certains d'entre vous possèdent déjà, je l'ai personnellement emprunté avec dix autres ouvrages à la bibliothèque François François dédiée au cinéma, je partage les passages du livre correspondant aux "secrets de tournages" du Cid dont certains partagés par Chuck avec qui l'auteur a eu plusieurs conversations. Ce sont pas moins de 17 pages que j'ai scannées et je l'avoue que ça m'a pris du temps alors j'espère que ça vous intéressera.
    Personnellement ça été intéressant pour moi de lire que Charlton admirait le talent de Geneviève Page que j'ai beaucoup aimé dans le film aussi. Plus tard je partagerai les deux chapitres du livre ou l'auteur revient sur les "secrets de tournages" de Ben-Hur et des 55 jours de Pékin. Ayant lu ces 3 chapitres du livre, je dois admettre aussi que je ne comprends pas tout ce qui est dit. Il y a des mots utilisés que j'avoue ne font pas partie de mon jargon...
    Bonne lecture !
     

    signature_1.gif

     

    Vous pouvez vous procurer ce livre sur les sites marchands habituels, notamment sur AMAZON dont voici le lien :

    Amazon.fr - Secrets de tournages - Servat, Henry-Jean - Livres

     

    2.jpg

    1 - 277753578_2171863039642546_5047198926748268924_n.jpg

    3_modifié.jpg

     

    4_modifié.jpg

     

    5_modifié.jpg

    6_modifié.jpg7_modifié.jpg

    8_modifié.jpg

    9_modifié.jpg

     

    10.jpg

     

    11_modifié.jpg

     

    12_modifié.jpg

    13_modifié_modifié.jpg

    277803419_2171864719642378_4977938610135056479_n_modifié.jpg

     

    14_modifié.jpg

    15_modifié.jpg

    16_modifié.jpg

     

    17_modifié.jpg

    18_modifié.jpg

     

    9782842281113_1_75.jpg

     

     

     

     

  • EMOUVANT MESSAGE DE CLARISSE ...

    Demain 5 avril 2021, ce sera le treizième anniversaire du décès de Charlton Heston. Nous l'honorerons comme nous le faisons chaque année. 
    Le temps passe mais il n'efface rien de ce que fut notre plus grand acteur. Je pense même que cette année, un tournant s'opère et que tout doucement, Chuck semble revenir en grâce auprès du public et de certains médias. La partie n'est pas encore gagnée, mais le temps fera son oeuvre et un jour le monde reconnaîtra que si Chuck, comme tout un chacun a eu ses faiblesses, ses contradictions mais il fut surtout un homme et un acteur d'une telle dimension humaine que les générations futures apprendront à le connaître car il est forcément de ceux et celles qui ont marqué l'Histoire.
    En ce sens, j'ai voulu publier ici, l'émouvant hommage que lui rend notre jeune étudiante en cinéma, Clarisse. Son message a toute sa place ici. 
    Merci Clarisse pour votre grande sensibilité que je partage et que donc, je comprends. Jai pleuré moi aussi lorsque j'ai fait cette découverte et que je l'ai publiée. 
     
    Peut être une image de 1 personne
     
     
    Il est difficile pour moi d'écrire ce post car j'ai les larmes aux yeux en y pensant mais faut que j'en parle, je ne peux pas garder cette douleur pour moi.
     
    À chaque fois que je pense que jamais je ne pourrai assister à la projection d'un film de Chuck, ça me fait mal au cœur.
     
    À chaque fois que je pense que jamais j'aurai l'occasion de le voir, j'ai un autre pincement au cœur mais là encore je me dis que je ne suis pas la seule fan dans ce cas...
     
    A chaque fois par contre que je réalise que Chuck est décédé alors que je n'avais que 5 ans et demi, là déjà pour moi c'est plus dur à accepter .
     
    Mais l'autre jour j'ai eu le cœur brisé en apprenant que Chuck a annoncé publiquement être atteint de la maladie d'alzheimer le 9 août 2002 devant des millions d'américains seulement 1 mois et deux jours après ma naissance...personne ne peut imaginer le mal que j'ai eu en apprenant cela.
     
    Personne ne peut imaginer à tel point il est difficile et douloureux pour moi de savoir que le seul acteur que j'admire au monde, que je défend bec et ongles est tombé malade et a connu ses pires années pendant que moi j'arrivais dans ce monde...
     
    C'est pour cela en fait qu'il est d'autant difficile pour moi de voir des photos d'un Chuck plus âgé de la période des late 90's-early 2000's...
     
    Même si le 5 avril c'est Lundi, je suis déjà en deuil pour Chuck, d'où cette photo de lui en noir et blanc, une photo publicitaire pour EL CID. Je partage cette photo parce qu'ici j'aime son regard, il est jeune, beau, dans sa période de gloire, cependant lorsque je regarde de plus près cette photo et c'est pour cela que j'ai choisi celle-ci j' aperçois une forme de petite tristesse dans ses yeux, son regard est adorable, noble mais triste à la fois.

    signature_1 (2).gif

     
     
     
     
     
  • Le petit-fils de Charlton Heston ressemble à la légende

    Un petit article trouvé sur NICKI SWIFT du 13 août 2020, concernant Jack Heston, petit-fils de Charlton.

    "Bon sang ne saurait mentir" prétend le proverbe. A mon avis, Jack ne marche pas sur les traces de son talentueux grand-père. Tout au plus, il pourrait plutôt marcher dans la même direction que son père Fraser, producteur, réalisateur, écrivain et pêcheur sportif.

    Il me semble que si Jack allait dans le sens de son grand-père, je suppose  qu'il tournerait en tant qu'acteur depuis quelques temps déjà, ce qui n'est pas le cas. Son père Fraser a joué son premier et unique rôle à l'âge de six mois en étant Moïse bébé, dans les Dix Commandements. Les journalistes vont vite en besogne. Pour l'instant, nous pouvons voir Jack sur Instagram, où nous découvrons ses qualités de grand sportif avec ses camarades en divers lieux de la planète Terre. 

    Souhaitons à Jack beaucoup de talent et de réussite, si un jour il devait prendre le noble chemin  d'acteur et atteindre les hauteurs inégalées du talent de son grand-père Charlton. 

     

    Charlton Heston

    https://www.nickiswift.com/236325/charlton-hestons-grandson-looks-just-like-the-legend/

     

    PAR DARIAN LUSK/ , 13 août 2020


    Lorsque vous imaginez un acteur hollywoodien classique, il y a de fortes chances que vous imaginiez Charlton Heston. L'acteur sculptural - qui est décédé en 2008 à l'âge de 84 ans - a joué dans une centaine de films au cours de ses 60 ans de carrière, selon le New York Times. Avec sa grande taille, son allure robuste et élégante, la star jouait souvent des personnages bibliques et historiques. Il a parcouru le désert dans le rôle de Moïse dans Les Dix Commandements, a voyagé sur une "nouvelle" planète mystérieuse dans La Planète des Singes et a fait une course héroïque sur son char dans Ben-Hur, ce qui lui a valu un Oscar du meilleur acteur en 1959. 

    C'est presque un euphémisme de qualifier de "classiques" des films épiques comme ceux-ci.  Ce sont plutôt des films fondamentaux qui nécessitent l'expression «ils ne les font pas comme avant». Et ils n'auraient pas été les mêmes sans Heston.  "Avec son corps parfait, mince et puissant, Heston est un héros divin ; construit pour la force, il est un archétype de ce qui fait gagner les Américains", a déclaré la célèbre critique de cinéma Pauline Kael dans sa critique new-yorkaise de 1968 sur Planet Of The Apes. "... Il représente la puissance américaine ... "et" il a le profil d'un aigle."

    Hormis sa vie professionnelle, Heston a eu deux enfants avec sa femme Lydia Clarke, qu'il a épousée en 1944 avant de partir pour la Seconde Guerre mondiale, selon le Hollywood Reporter. De nos jours, il semble que le petit-fils de la légende, Jack Heston - fils de Fraser Clarke Heston - se lance peut-être lui-même dans le métier. Et il est facile de voir les similitudes entre eux.

    Le petit-fils de Charlton Heston travaille également dans l'industrie du cinéma

    Charlton Heston, Jack Heston
    Michael Ochs Archives, Tasia Wells/Getty Images


    Jack Heston, petit-fils de Charlton Heston, ressemble clairement à l'acteur légendaire. Avec un sourire similaire, des traits de visage sculptés, des sourcils épais et un regard plutôt séduisant, il est facile de voir la ressemblance. Cela dit, il tient de son grand-père bien plus que son apparence. Jack semble être intéressé à faire partie de l'industrie du cinéma.

    Le petit-fils de Charlton produit des courts métrages et des films depuis au moins 2013, et en 2018, il a lancé un "mini film" intitulé The Big Break. Selon le magazine Social Life, le film est une  "satire sur l'industrie du divertissement" d'un point de vue d'initié. Pour Page Six, Jack a produit le film avec  Loren Herbert, fils du créateur de Pantone, Larry Herbert, Will Meldman, fils du magnat de l'immobilier Mike Meldman". Comme le dit le proverbe, "c'est vraiment qui vous connaissez."

    Bien que Jack ait d'énormes défis à relever jusqu'à atteindre les sommets de son grand-père, nous sommes impatients de voir s'il continue à se faire un nom à Hollywood.

     

     

  • UNE INTERVIEW AVEC CHARLTON HESTON...

    Par Barbara Becker - 16 décembre 1982

     

    CLARISSE, Notre jeune étudiante en cinéma, la plus jeune fan et non moins une des plus passionnées par notre grand acteur, mérite bien que nous commencions par prendre connaissance d'un des documents qu'elle m'a transmis concernant Charlton. Il est en anglais à l'origine, donc je me suis fait un devoir de le traduire grâce à l'aide du traducteur en ligne DEEPL que je recommande vivement. Ce document, long de 15 pages sera donc publié en plusieurs fois. En voilà aujourd'hui, la première partie. Je vous souhaite une bonne lecture et merci pour l'intérêt que vous porterez au travail de recherche fait par Clarisse. Aujourd'hui, quelques photos des débuts de Charlton Heston .(photo de la page-titre, Chuck à 17ans dans le rôle de PEER GYNT.

    unnamed (1).jpg

    Lire la suite