Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FILMS présentation - Page 2

  • LES 55 JOURS DE PEKIN.... Ma fête personnelle du cinéma....

    article du 21 juin 2017 MAJ 25 juillet 2017

    Puisque c'est la fête du cinéma cette semaine et qu'aucun film de Charlton Heston n'est programmé à la télévision française, je me fais ma propre fête du cinéma en rendant hommage aux "55 JOURS DE PEKIN" (1964)

    A noter : une erreur de l'éditeur du double DVD collector donne 1964 comme date de tournage et sortie du film.

    Le film est sorti en 1963 aux Etats-Unis et en France...donc le tournage n'a pu se faire que de courant 1962 jusqu'au début 1963. 

     

    J'ai pris mon plus bel appareil photo (mon CANON EOS 1100D) pour filmer mon écran de télévision, pendant que passaient les interviews de Charlton Heston, de Lydia Clarke Heston et la bande-annonce française, du film...

    Voici le résultat :

    ET VIVE LA FETE DU CINEMA HESTONIEN !!!!

    55jours 1.JPG

    INTERVIEW DE CHARLTON HESTON SUR LE PLATEAU DU TOURNAGE

     

     

     INTERVIEW DE LYDIA CLARKE HESTON SUR LE PLATEAU DE TOURNAGE

     

    LA BANDE-ANNONCE DU FILM POUR LA VERSION FRANCAISE

     

     

     

     

  • MAJOR DUNDEE (1964) - blu-ray sorti en 2015 par VERY CLASSICS

     

    MAJOR DUNDEE " Le repos du guerrier "...pas si paisible que cela !

    J'ai ce blu-ray depuis un peu plus d'un an et, c'est seulement hier que je l'ai regardé complètement. J'avais tout bêtement zappé les bonus et le livret qui accompagne le coffret. 

    Très belles images, une bonne partie de ce qui avait été coupé au montage est réintégrée au film ce qui ajoute à la compréhension, mais dans les bonus, nous trouvons également quelques passages coupés qui n'apporteraient rien de plus au sujet, mais toujours intéressants à regarder. 

    Le livret apporte un éclairage intéressant EN FRANCAIS, sur le film et tous les aléas de tournage tant sur le metteur en scène que sur les acteurs. 

    La collection VERY CLASSICS nous offre un beau travail de réédition. 

    Vous pouvez trouver le blu-ray sur divers sites marchands. Je vous donne le lien vers AMAZON (totalement désintéressé de ma part), parce que c'est là que j'ai acheté mon blu-ray. 

     

    https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=major+dundee+film

    J'ai choisi de scanner toutes les pages du livret. 

    Capture 1.JPG

    Capture 2.JPG

    Capture 3.JPG

    Capture 4.JPG

    Capture 5.JPG

    Capture 6.JPG

    Capture 7.JPG

    Capture 8.JPG

    Capture 9.JPG

    Capture 10.JPG

     

     

    Capture 11.JPG

    MAJOR DUNDEE " JE SUIS EN VIE "

  • MAJOR DUNDEE (1964) VU PAR CHRISTIANE

     

    35.PNG

     

    Permettez-moi de laisser la place à mon amie Christiane qui a déposé dans les commentaires, ses réflexions sur ce grand film qu'est " MAJOR DUNDEE ". Elle nous offre ici, sa propre vision du film et ses ressentis que je trouve "justes".

    Merci à vous Christiane. 

    20160210_153640.jpg

     

    J'ai donc revu " Major Dundee " pour la 3e ou 4e fois ...


    Mon regard a évolué , ce qui est normal , car je le connais de mieux en mieux ... J'y ai trouvé beaucoup plus qu'un western, même si S. Peckinpah a concocté un film novateur en ce domaine...


    On y trouve de nombreux thèmes , des valeurs , qui prêtent à réflexion ...
    C est une réalisation épique, quasi lyrique et grandiose ! et je ne parle pas que de la durée initiale...


    Au long des images, on peut se rendre compte de la vaillance des soldats, fédérés et confédérés, du respect de la parole donnée, du sens de l'honneur et de la fidélité au pays ou à ses convictions propres et du devoir .


    Le racisme a, aussi, sa triste place : des Blancs, qui se croient supérieurs , envers les Noirs que l'on trouve juste bons à se faire tuer ou à servir ... des Nordistes vis à vis des Sudistes et réciproquement !

    20160210_153854.jpg


    Des déchirures qui n empêchent pas le courage et la combativité de chacun, en cela, le capitaine Tyreen mérite les mêmes éloges que le Major ... et pourtant les antagonismes, entre eux, sont bien là ! Chacun a la soif des batailles et le désir de venger les exactions commises contre le respect de la loi américaine. Malgré les tensions, ils poursuivent le même but, ensemble, côte à côte et dans leur duo Dundee n'a pas toujours le meilleur rôle !


    Par contre, c est l'éternel western où le bon est le soldat américain et l'Indien est le mauvais ...
    La vision plus juste de l'Indien massacré, volé, chassé par les Blancs, remet les pendules à l'heure, fort heureusement !

     

    20160210_154316.jpg


    C est aussi un film à références historiques : la guerre de Sécession ( 1861 1865 ) et l'expédition française au Mexique ( 1861 1867 ) ... Intéressant !!!!


    Voilà quelques uns de mes ressentis, plus réfléchis que lorsque j'ai vu ce film dans mes jeunes années !!!
    Ceci dit, j aime toujours autant ce film et ...Chuck !!
    Christiane.

    18.PNG

     

     

    19601187_728342437352744_2639263866790971154_n.jpg

  • THE OMEGA MAN (1971)

     

     

    VOIR L'ALBUM PHOTOS :

    http://eternelcharltonheston.blogspirit.com/album/the-omega-man-1971-n-1/

    MV5BNDVhNzk4OGEtNTJiZC00MjVkLWE5YTYtZGRmNGZkOTQwNWNjXkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_SY1000_CR0,0,666,1000_AL_.jpg

     

    SYNOPSIS

    À Los Angeles en 1977, Robert Neville, un ex-médecin militaire, est l'un des rares survivants d'une guerre biologique entre l'Union soviétique et la Chine ayant tué la plupart de la population humaine en raison d'une épidémie mondiale qui a suivi, mais contre laquelle il était immunisé grâce à un vaccin expérimental, le 93-B71, qu'il avait fabriqué et s'était lui-même injecté.

    Subsistent cependant d'étranges êtres déformés qui se nomment eux-mêmes "La Famille" et dont les séquelles de la guerre ont fait des mutants albinos nocturnes et très sensibles à la lumière. Menés par un chef psychotique, Jonathan Matthias, ils pensent que la science et la technologie sont la source de tous leurs malheurs et doivent être détruites. Vêtus de robes noires, ils n'utilisent que des objets primitifs (torches, arcs, flèches, catapultes...) et tentent d'effacer toute trace de progrès technique. C'est ainsi qu'ils considèrent Neville comme un vestige de cette société honnie et cherchent à le tuer.

      Synopsis provenant du site WIKIPEDIA :    

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Survivant

     

     

    MES REFLEXIONS

     

    Après les grands films exceptionnels qu'avaient tournés Charlton Heston, dont les histoires se déroulaient dans le passé,  voilà que vers la fin des années 60 début 70, il allait se tourner vers le futur et nous offrir quelques grands rôles dans le domaine de la Science-Fiction en commençant par "PLANET OF THE APES" (1968) dans le rôle de George Taylor, puis vint "THE OMEGA MAN" (1971) - Robert Neville - et surtout "SOYLENT GREEN" (1973) dans lequel il incarne l'inoubliable Détective Thorn aux côtés de Edward G. Robinson dont c'était le dernier film.

     

    Aujourd'hui je vous présente "THE OMEGA MAN". Moi qui ne suis pas du tout preneuse quand il s'agit de science-fiction, j'avoue avoir aimé ce film, comme j'avais aimé " La Planète des singes " et comme j'aimerai par la suite " Soleil Vert " .

     

    Pourquoi aimer ces films, moi  qui n'ai pas le goût des films sur un futur pessimiste pour ne pas dire plus. Je crois pouvoir dire que cela tient essentiellement à la personnalité de Charlton Heston qui a l'art unique de s'identifier à ses personnages. Il mettait tout de lui-même avec tant de générosité dans ces gens qu'il incarnait, sa présence crevait l'écran et dans chacun des êtres qu'il a incarnés, demeurait toujours un semblant d'humanité même chez celui qui pouvait être antipathique au demeurant.

    Je n'analyserai pas le film. Notre ami Renaud le fera mieux que moi puisqu'il prépare deux " Grain de sel " sur le sujet qui seront très étayés n'en doutons pas.

    Je veux cependant souligner la musique de Ron Grainer pour laquelle j'ai eu un vrai coup de cœur lors de la sortie du film. Nous l'entendions très souvent à la radio. Son rythme lancinant reste en mémoire. J'avoue qu'en ce moment, après avoir regardé THE OMEGA MAN pour la énième fois,  je me prends à la fredonner tant elle s'imprime dans mon esprit, un peu comme un morceau de Miles Davis que j'aime tant.

     

    Ci-dessous un complément d'information par Renaud, sur la musique de Ron Grainer.

     Et bien chère France,  il faut savoir que les 66 minutes de musique de Ron Grainer (ce qui est énorme pour un film de cette époque) ont été enregistrées en 3 séances de 3 demi-journées.  ce qui est fort peu, croyez-moi, pour un boulot pareil,mais c'est ça les pros...

    Grainer a joué des claviers, fait jouer une rythmique basse-guitare-batterie en même temps que section de cordes et cuivres (pas facile) et utilisé le fameux percussionniste  Emil Richards, qui tape sur tout ce qui bouge et est l'auteur de tous ces effets sonores délirants qui font tant pour l'ambiance du film..

    la mélodie principale en mineur du début donne lieu à pas mal de variations(17!) et le thème "Omega man" entendu pour la 1ere fois quand Neville va "acheter" sa voiture est de toute beauté...je l'ai entendu joué par un jazzman en piano-bar il y a un an quand j'étais en concert, il ne savait pas la provenance et je lui ai expliqué, en corrigeant au passage un accord qu'il n'avait pas bien placé! 

     

    Les photos ci-dessous proviennent du site WIKIPEDIA

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Survivant 

    MV5BMDg1ZjcxMzAtZjA4YS00ZDNlLWEwNWItZmIzZmU4MmRlNzRjXkEyXkFqcGdeQXVyMzI5NDcxNzI@._V1_.jpg

    MV5BMGE3ZTJlNmMtOTRiNy00Nzk5LWJjNTItNzhjODg4ZjQwOTkxXkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg

    MV5BMThlOWRmYTMtOTVlMS00MjkyLWI5M2ItMjgxNTdmNWIzMTI1XkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg

    MV5BNzA1MzY5NGUtYjhmZS00NDg0LWE0M2QtM2ZhNDg2YWFiYWMxXkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg

    MV5BOGZkM2NhN2ItODM3OS00ZjI5LWJlZjItOTQyNmY1YWU0Nzc0XkEyXkFqcGdeQXVyMzI5NDcxNzI@._V1_.jpg

    MV5BYjJkMDI5OGQtZTY5Ni00NzI0LWEwMDItOTE0ZWM3OTJlYmVjXkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg

    MV5BYmE1ZGY1N2QtNmQyYS00ZWNiLWI1YjUtMGVjNjRlZGZjOGIwXkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg

    MV5BYTJmZThmYjktMjg5MC00YzRjLWEwMGYtM2ZkNzAzNGZkODY1XkEyXkFqcGdeQXVyNTIzOTk5ODM@._V1_.jpg