Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2 - BIOGRAPHIE-HOMMAGES -OEUVRES DIVERSES - Page 3

  • LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

    PUBLIE LE 8 AVRIL 2016

    MAJ LE 8 MARS 2019

     

    J'aime les écrits de Chuck. Nous avons l'habitude de lire ici et là, ses déclarations de citoyen américain pleines de bon sens et disant tout haut ce que bien des gens pensent tout bas.

    Aujourd'hui, j'ai fait ce montage de déclarations de Chuck, sur sa manière d'aborder son métier d'acteur, comment il le définissait. 

    Nous pouvons constater que Charlton Heston était humble par rapport à sa popularité, son talent et, combien il lui a fallu travailler pour atteindre sinon la perfection, mais au moins s'améliorer tout au long de sa vie d'homme et d'acteur.

    Je vous admire Monsieur Heston.

     

    ♥♥♥

    pixiz-20-02-2018-07-41-47.jpg

    pixiz-20-02-2018-07-44-09.jpg

     

    "There's a special excitement in playing a man who made a hole in history large enough to be remembered centuries after he died." — Charlton Heston

    «Il y a une excitation spéciale à jouer un homme qui a fait un trou assez grand dans l'Histoire, pour que nous nous en souvenions des siècles après sa mort." - Charlton Heston


    "If you can't make a career out of two DeMille pictures, you're in the wrong business." — Charlton Heston

    "Si vous ne pouvez pas faire une carrière avec deux films de C. B. DeMille, vous vous trompez de métier" - Charlton Heston


    "Doing a picture with Willie Wyler is like getting the works at a Turkish bath. You damn near drown, but you come out smelling like a rose." — Charlton Heston...

     "Faire un film avec Willie Wyler c'est comme faire des travaux dans un bain turc. Zut ! vous êtes près de vous noyer, mais vous en sortez  sentant bon la rose." - Charlton Heston

    ♥♥♥

     

    Merci à mon amie Marta qui a partagé ces citations de Chuck pour notre groupe "Fans Charlton Heston". 

     

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

    “Celebrity is a corrosive condition for the soul.”

    "La célébrité est une condition corrosive pour l'âme."

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

     

    “In the beginning an actor impresses us with his looks, later his voice enchants us. Over the years, his performances enthrall us. But in the end, it is simply what he is.”

    "Au début, un acteur nous impressionne avec ses regards, plus tard, sa voix nous enchante. Au fil des ans, ses performances nous captivent. Mais à la fin, il est tout simplement ce qu'il est."

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

     

    “You can spend a lifetime, and, if you're honest with yourself, never once was your work perfect.”

    "Vous pouvez passer votre vie, et, si vous êtes honnête avec vous-même, n'avoir  jamais trouvé une fois votre travail parfait."

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

    "I always work on the theory that the audience will believe you best if you believe

     yourself." 

    "Je travaille toujours sur la théorie que le public croira mieux en vous,  si vous croyez en vous-même."

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

     "Being politically correct is tyranny, but with good manners"

    Charlton Heston

    pixiz-08-03-2019-07-41-46.jpg

    " Etre politiquement correct c'est simplement de la tyrannie avec de bonnes manières "

     

    "Let me make a short, opening, blanket comment. There are no good guns. There are no bad guns. Any gun in the hands in the of a bad man is a bad thing. Any gun in the hands of a decent person is not threat to anybody - except bad people."

     

    "« Permettez-moi de faire un bref commentaire général. Il n’y a pas de bonnes armes à feu. Il n’y en a pas de mauvaises. N’importe quelle arme dans les mains d’un méchant homme est une mauvaise chose. Toute arme à feu dans les mains d’une personne décente n’est une menace pour personne - sauf les méchants."."

     

     

    ET ENCORE..... 

    " A cinq ans, j'ai reçu  une barbe et un costume de Père Noël pour faire une fête d'enfants. Depuis lors, mon destin est lié à ces costumes. Donnez-moi un casque, un cheval et une épée, et dans cinq minutes, j'incarne l'un de ceux pour lesquels, le public s'émeut."

     

     "J'ai interprété trois présidents, trois saints et deux génies. Ce qui devrait satisfaire tout le monde."

     

     "en tant qu'artiste, j'ai compris cela, et j'apprécie l'apport créatif de l'artiste."

     

     

     ET UNE AUTRE CITATION :

    LES CITATIONS DE CHARLTON HESTON

     

     " Quand il a accepté le prix Nobel, Elie Wiesel a dit "je me suis juré de ne jamais me taire, où et quand les êtres humains endurent la souffrance et l'humiliation Nous devons toujours prendre parti.  La neutralité aide l'oppresseur, jamais la victime et le silence encourage le persécuteur, jamais le tourmenté. ».

     

    Depuis 1973, l'avortement a fait plus de 50 millions de victimes innocentes ...
    Le silence doit cesser."

     

    Extrait de l'introduction à la video pro-vie  "Eclipse de la raison". (Charlton Heston)

  • LA MARCHE DES ACTEURS SUR WASHINGTON EN 1963 : RECIT DE CHARLTON HESTON

     Publié le 13 juin 2016

    Mise à jour le 13 novembre 2016

    NOUVELLE MAJ le 27 février 2019

     

    Ayant traduit le chapitre du livre de Marc Eliot sur la préparation de la Marche sur Washington, que je publie ce jour, j'ai pensé qu'il était intéressant de rapprocher le récit de Charlton Heston sur sa participation active à ce grand évènement qui a marqué sa vie.

     

    J'avais à cœur de présenter l'action de Charlton Heston pour la préparation de la Marche sur Washington le 28 août 1963.

    Homme de convictions, engagé dans la vie publique, il organisa la participation des personnalités de Hollywood à cette grande Marche au côté du Dr Martin Luther King, afin  que les droits civiques soient reconnus pour la population noire. Tous ne l'ont pas suivi, mais Charlton a réuni autour de lui un panel suffisant de personnalités de premier plan, ce qui lui a permis de mener à bien son projet, même si parfois il a éprouvé quelques doutes sur le bien fondé de sa participation. C'est pour cela que j'ai tenu à traduire les pages extraites de son journal  1956-1976 "THE ACTOR'S LIFE", relatives à ces journées mémorables.

    Taxé de "raciste", vers la fin de sa vie, ce qu'il n'était absolument pas, Charlton n'a eu de cesse de s'élever contre les injustices tout au long de sa vie. Homme exigeant, honnête, refusant de "rentrer dans le moule", il a servi son pays, son métier avec courage et le " procès d'intention " que lui font encore certains individus aujourd'hui, est infâme.

    PREPARATION DE LA MARCHE DES DROITS CIVILS-001.jpg

     

    Je vous présente la video témoin de cette réunion et j'ai traduit les extraits du journal de Chuck, parlant de cela.

     

    EXTRAITS DU JOURNAL DE CHARLTON HESTON : " THE ACTOR'S LIFE " 1956-1976 :

     

    Le 26 juillet 1963 - j'ai passé la moitié de la journée  à fouiller de vieux dossiers pour démontrer mon honnêteté aux gens du fisc. Quelle société nous avons développée ... tant de temps et d'énergie sont gaspillés à se disputer sur des impôts.

    À la tombée de la  nuit je suis allé à une réunion à la Maison de Brando, en bas de la route, discuter de la manifestation dans le D.C.(District de Colombia où se situe Washington). Je me suis retrouvé  Président, quand tout s'est éclairci. Je ne suis pas sûr que j'aime cela, ou... à moins que le reste du groupe s'y mette.

    Ce fut un groupe qui a été finalement formé (principalement de gens de cinéma et de théâtre, avec une pincée de peintres et musiciens), nommé  "The Art Group "  et qui a participé à la Marche des droits civiques à Washington en Août.

    Nous étions peu nombreux, par rapport à plusieurs grandes organisations qui avaient été planifiées et qui ont pris part à cet événement remarquable, mais beaucoup d'entre nous étaient des visages publics, et ce qui nous a semblé beaucoup plus important dans cette entreprise c'est qu'en fait nous y étions. Je suppose que je fus élu président en raison du temps que je consacrais à la  SAG (Screen Actors Guild) ... ou peut-être juste parce que j'avais eu tous ces gens par la mer Rouge. (NDT : je suppose allusion au film "Les dix commandements").

     31 juillet - j'ai passé la majeure partie de la journée sur les choses de la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) et de MPPA (Motion Picture Association des producteurs) .

    Je pensais que la rencontre avec les guildes de la création était une perte de temps, face à l'intransigeance des syndicats techniques sur l'intégration dans l'industrie. Ce soir, le dîner à la Urban League était intéressant ; mon premier exposé  devant une fraction importante de l'opinion noire organisée. Il y avait des gens très impressionnants, mais je ne peux pas être d'accord avec ceux qui estiment que c'est une sorte d'indemnité raciale en raison "des échecs du passé". Je pense que ça va être un été riche en événements.

    Bien que les acteurs, écrivains et réalisateurs soient historiquement presque totalement exempts de préjugés, les syndicats techniques avaient jusqu'à ce moment fermé boutique, et il était presque impossible pour quiconque, peu importe de quelle couleur il était, d'y entrer. Comme je l'ai dit au chef de la délégation NAACP :  "Il  n'est pas question de discrimination contre les Noirs. Ils discriminent contre tous ceux qui ne sont pas le fils d'un membre." Curieusement, la pression  des groupes noirs, sur les syndicats techniques dans l'industrie cinématographique  a également ouvert les syndicats aux candidats de toutes les ethnies.

    5 août : Je ne pouvais pas convaincre George Stevens de nous rejoindre sur la question de Washington. En effet, il m'a presque convaincu que j'avais tort d'y aller. Instinctivement je partage son opposition, à l'action de groupe. Je n 'aime pas suivre les tambours des autres hommes ; J'aime agir par moi-même, mais je suis ici, le cul ancré dans une action de groupe chargée d'émotion complexe, avec quatre-vingt-dix-sept personnes partant dans quarante-sept directions. La façon de le faire serait juste d'aller à Washington par mon "damné moi-même".

    12 août : Nous avons eu une autre longue session ici, à la maison,  sur la Marche dans le  D.C. Je suis parvenu à obtenir que Jim Gardner soit choisi comme co-président avec Marlon pour le peu de temps  que je serai à New York. Une tête plus froide dominante, je l'espère.

    À ce moment-là, il était devenu clair qu'il y avait certains d'entre nous qui avaient  été principalement accrochés par l'évènement d'une manifestation pour les droits civils, mais pas pour l'organiser. Nos réunions étaient remplies de discours galvanisants, ne pouvant pas nous permettre de nous enchaîner nous-mêmes au Monument Jefferson sur Pennsylvania Avenue. "Non, nous ne le ferons pas", ai-je dit. "Pas si j'y vais. Nous vivons dans le pays où nous avons le droit de le faire et nous allons le faire de la façon dont il est dit dans la Loi."

    La plupart d'entre nous a vraiment été d'accord avec cela, mais j'ai dû aller à New York pendant plusieurs jours avant que nous ne nous soyons tous réunis à Washington et je voulais être sûr qu'il y avait des gens fiables autour. Il y en a eu beaucoup.

    23 Août, New York. Je suis arrivé à New York pour constater que Marlon avait pris Paul Newman et Tony Franciosa à Gadsden, Alabama, sans vérifier avec moi, s'il y avait quelqu'un d'autre, autant que je peux dire. Ceci est le crochet auquel vous vous accrochez avec un groupe. Vous pouvez répondre pour ce que vous faites, mais comment pouvez-vous répondre pour ce que tous les autres font ?

    26 Août - Pourtant, le  SHOW D'AUJOURD'HUI valait la peine de se lever. Lescoulie a échoué en me posant  la question à laquelle je voulais répondre avec la citation de Tom Paine que j'ai trouvée. Peut-être pourrai-je l'utiliser à Washington, à la  place de la déclaration de James Baldwin. Je ne vois toujours pas comment (et doute de plus en plus de pouvoir l'utiliser pour dire ce que je pense). Je ne sais pas comment diable résoudre ceci honorablement. Je suppose que je devrais écrire quelque chose moi-même.

    Non, je ne devrais pas et je ne dois pas  avoir à le faire. Contrairement à mes problèmes avec Marlon, qui étaient un peu comme ceux d'enfants qui se disputent sur un terrain de jeu pour savoir qui va gagner, avec James Baldwin ce différend a pu être résolu facilement. Bien plus politiquement conscient, ainsi que beaucoup plus radical que Marlon, il reconnut aisément que la déclaration qu'il s'était engagé à écrire pour moi et que je lirai à la Conférence de Presse à Washington, devait englober non seulement ses propres points de vue, mais  ceux de l'ensemble du groupe. Il l'a fait avec brio.

    28 août Washington - Ce fut une journée pleine d'agitation. Je ne l'oublierai jamais, et je suis fier d'y avoir participé, même si nous n'étions qu'une petite partie. Je suis parti tôt pour l'aéroport, Burt Lancaster, Sydney Poitier, Marlon, Paul, ont tous fait merveille. Nous avions nos conférences de presse et avons fait nos déclarations, puis rejoint près d'un quart de million d'autres Américains, se déplaçant tranquillement et joyeusement sur le Mail au Lincoln Memorial. Il y eut beaucoup de voix individuelles s'élevant avec éloquence toute la journée : le Dr King, Marian Anderson, beaucoup d'autres. Mais la vraie voix entendue était celle du peuple. Il a parlé pour Lydia, marchant seule à travers des milliers de gens en mouvement, et pour le vieil homme noir avec des chaussures éculées, à côté duquel elle a marché pendant un certain temps.

    Peu importe ce que cela signifiait pour les Américains, noirs ou blancs, cela montrait la force de ce pays quand notre droit constitutionnel de réunion pacifique peut être exercé par des milliers, avec une telle dignité et détermination heureuses. Jefferson, dont le monument était la dernière chose que je voyais ce soir sur mon chemin vers l'aéroport, aurait approuvé. En effet, il aurait dit: «Je vous l'avais dit."

    Je reste toujours aussi ému par le souvenir de ce jour-là comme je l'étais alors. Je ne connais aucun autre pays dans le monde où tant de milliers de citoyens auraient pu être rassemblés à une manifestation pacifique avec une tel but magnifique et dans le  calme. Il a déplacé le Congrès, aussi. Cette journée est créditée de l'adoption de la loi sur les droits civils cinq mois plus tard. Ce fut la marque, contre vents et marées, du mouvement des droits civiques dans ce pays.

     

    Charlton Heston réunit chez lui des stars d'Hollywood pour organiser la Marche sur Washington, auprès de Martin Luther King. (hélas le son n'est pas extra !!!!)

    En demi-cercle face à la cheminée sont : Tony Curtis, Marlon Brando, James Garner, Charlton Heston, Rita Garner, Rita Moreno, Tony Franciosa et assise sur le sol  Judy Franciosa. L'Afro-américain dans le centre est Tom Neusom (attorney  pour NAACP). Il y a d'autres personnes non identifiées.

     

    QUELQUES PHOTOS PROVENANT DU SITE WIKIPEDIA

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_sur_Washington_pour_l%27emploi_et_la_libert%C3%A9

    0932_050824_NY118_jpg_0JYW0B6B 1963 washington marche pour les droits civiques.JPG

    28 AOUT 1963 MARCHE SUR WASHINGTON POUR LES DROITS DES NOIRS.jpg

    IhaveadreamMarines.jpg

     

    Poitier_Belafonte_Heston_Civil_Rights_March_1963.jpg

    March-on-washington-jobs-freedom-program.jpg

    Martin_Luther_King_-_March_on_Washington.jpg

     JOAN BAEZ ET BOB DYLAN

    Joan_Baez_Bob_Dylan.jpg

  • Quelque chose que vous ignorez (probablement) à propos du décès de Charlton Heston

    Il existe encore quelques articles favorables à Charlton Heston, même écrits par des journalistes n'étant pas franchement de son bord, c'est le moins que l'on puisse dire. Et pourtant ! oui pourtant ! ce matin, parcourant le WEB, à la recherche d'une date précise concernant Oklahoma City, j'ai trouvé un article publié sur le blog de Serena Blaiz, journaliste. J'en ai fait une traduction.... Je n'ai pas été déçue, croyez-moi. J'ai tenu à vous le faire découvrir.... 

    Merci à Serena Blaiz, qui malgré n'être pas dans le même courant de pensée que Charlton, a eu l'honnêteté et l'objectivité de lui rendre hommage.

     

    http://peacearena.org/blog/2008/04/06/something-you-probably-dont-know-about-the-late-charlton-heston/

    Rena avec micro

    Charlton Heston (1923 - 2008) est décédé à son domicile samedi.

    Je n'étais pas fan de Charlton Heston, l'acteur. Je n'étais pas d'accord avec sa position sur les droits des armes à feu. Alors, franchement, je n'avais qu'un regard neutre sur lui - jusqu'à ce que je découvre quelque chose dans son passé qu'il n'a humblement pas mentionné, mais qu'il aurait peut-être dû. Le fait qu'il ne l'ait pas jeté au visage de ses critiques révèle quelque chose d'assez positif sur son personnage, quels que soient ses autres positions politiques ou traits de caractère.

    Parce que Charlton Heston était un grand Américain, il était prêt à mettre sa carrière et sa réputation en danger à un moment de notre histoire où cela comptait vraiment et faisait la différence.

    Et l'un de ces moments s'est passé ici même dans l'Oklahoma.

    Extrait du chapitre 9 de L’histoire des Afro-Américains de l’Ouest du professeur Quintard Taylor, département d’histoire de l’Université de Washington :

    CHARLTON HESTON MARCHE DANS LA VILLE DE OKLAHOMA

    Aujourd'hui, Charlton Heston est principalement connu pour les causes politiquement conservatrices et les candidats qu'il soutient publiquement. Cependant, en 1961, Heston fut l’une des premières célébrités d’Hollywood à se joindre à la ligne de piquetage établie par Clara Luper pour protester contre la discrimination raciale. Voici une brève description de sa présence à Oklahoma City.

    charlton-heston-chet-pierce-and-dr-jolly-west-march-for-civil-rights.jpg

    Charlton Heston avec les docteurs Chester Pierce, Jolly West

    C'était le dernier samedi de mai 1961, et Charlton Heston, acteur biblique hollywoodien primé aux Oscars, se rendait à Oklahoma City,  entraîné par le Dr Jolly West, psychiatre de renommée nationale, et le Dr Chester M. Pierce, scientifique noir, membres du personnel de l’hôpital des vétérans, qui devaient organiser une marche de protestation contre la ségrégation dans des lieux publics à Oklahoma City.

    La nouvelle s'était répandue comme une traînée de poudre et de grandes foules s'étaient rassemblées sur Main Street pour apercevoir rapidement la star.

    Charlton Heston a rencontré les jeunes officiers de la NAACP, menés par le Président, et environ cent manifestants noirs et blancs, six policiers, plusieurs journalistes et Trudy, le chien noir qui a participé à toutes les manifestations.

    téléchargement.jpg

    J'étais en poste avec une foule d'employés de la NAACP, d'amis, de sympathisants et de personnes de tous âges, de toutes croyances et de toutes couleurs.

    Je n'avais jamais rien vu de plus dramatique, d'historique, que ces trois beaux hommes dignes qui marchent avec succès dans la rue, portant des pancartes préparées par eux-mêmes. Le panneau bleu et noir que portait Charlton Heston indiquait: «Tous les hommes sont créés égaux : Jefferson» à l'avant et «La discrimination raciale est anti-américaine» à l'arrière.

    La foule était prise dans les incroyables réalités du moment et lorsque le trio a atteint notre groupe, des applaudissements fous ont retenti. Les Oklahomans sonnaient comme ils le font quand le ballon du Big Red Football marque contre le Texas ou le Nebraska. Nous avons brandi des drapeaux, chanté des chansons et d'une voix militaire retentissante, le Dr West a émis un ordre. Le trio a marché avec la foule qui suivait. Charlton Heston s'est arrêté, a serré les mains, a parlé et a marché.

    Quelques chahuteurs ont crié: «Retournez à Hollywood, vous juif ! » «West, tu n'es pas un psychiatre, tu es un imbécile!

    Mais la marche a continué. Nous avons marché lentement vers le grand magasin John A. Brown, la cafétéria Anna Maude et le restaurant Bishop's, les trois fiefs de la ségrégation. Il n'y avait pas de violence.

    Elliott Tyler, Jerry Nutt et John Fast portaient des pancartes anti-Heston indiquant «Beverly Hills est-il intégré ?»

    Le visage de Charlton Heston était illuminé d'amour et de compréhension pour un peuple opprimé. Il a dit au groupe qu'il croyait sincèrement que la plupart des Américains étaient d'accord avec Thomas Jefferson.

    C’était sa première démonstration. Il a dit : « un grand nombre d’entre nous n’ont fait que des voeux pieux en faveur de l’égalité de l’homme et c’est une chose très amère pour moi ».

    Chaque étape franchie par Heston, West et Pierce ajoutait des tonnes de vitamines Freedom à nos corps fatigués qui protestaient depuis trois ans.

    Heston a pris des photos avec les NAACPers, sautant de voiture, et les trois hommes sont montés dans une voiture qui les attendait après l'heure de marche et se sont rendus à l'église baptiste du Calvaire où une foule nombreuse attendait. Là, il a dit à la foule : « J'ai été très heureux de la marche et j'étais prêt à faire face à une certaine hostilité au début de la marche. J'ai l'habitude de participer aux marches et aux courses de chars seulement quand ils sont réparés, mais aujourd'hui je n'avais pas de script! », A-t-il déclaré en souriant.

    Il a expliqué que, pour autant qu'il sache,  Beverly Hills était intégrée, cependant, il était en Espagne pour faire un film… Le public est devenu fou et Charlton Heston avait l'air de profiter de chaque instant…

    Source: Clara Luper, Voir les murs , (Oklahoma City, 1979), p. 134-136.

    Cette image de l'icône hollywoodienne affrontant l'hostilité qu'il aurait pu facilement éviter devrait donner à ceux d'entre nous à gauche qui continuons à lutter contre l'injustice l'idée de faire une pause avant de critiquer l'homme qui, dans ses dernières années, souffrait de la maladie d'Alzheimer en plus des pièges habituels de l'âge, qui a été choisi gratuitement par Michael Moore (à mon avis, une scène dont Bowling pour Columbine aurait pu se passer) et régulièrement ridiculisé par les gauchistes (dont moi-même).

    Les gens - et leurs convictions politiques - sont rarement aussi simples et unilatéraux que notre société (en particulier les médias) essaient de les peindre.

    Charlton Heston était un homme qui avait des principes forts et qui les publiait publiquement malgré les éventuelles conséquences négatives qui pourraient en découler. Il l'a fait à l'apogée de sa carrière, et quand elle déclina. Il a pris beaucoup de coups pour sa politique, principalement de la part de ceux qui n'ont rien à perdre en les lançant, et a très bien résisté à ceux-là aussi.

    Qu'est-ce qui pourrait être plus juste, plus humain de manière transcendante et, si j'ose dire, plus patriotique que cela ?

    [Croix postée à Blue Oklahoma et à okimc.org. J'ai déjà blogué à propos de cette histoire des droits civils de l'OKC précédemment ICI .]

    Mise à jour, 29/12/08: Une rétrospective des personnalités décédées cette année dans le New York Times Magazine comprend une analyse intéressante de la transformation politique de Heston à la fin des années 60, qui est passé de gauche à conservateur. Il est accompagné d'une photo de Heston marchant à Oklahoma City , devant chez Maude, dont il est fait état dans l'extrait ci-dessus.

    28heston-t_CA0.650.jpg

    Avant la N.R.A.Heston protestant contre la ségrégation devant une cafeteria en 1961. (Credit Associated Press)

    https://www.nytimes.com/2008/12/28/magazine/28heston-t.html?partner=permalink&exprod=permalink

  • MERRY CHRISTMAS 2018 - HAPPY NEW YEAR 2019

     

    preview.jpg

    48370396_10215222506329324_880427721123954688_n.jpg

     A vous mes amies hestoniennes et mes amis hestoniens. J'ai voulu faire ce diaporama, en forme d'hommage à Chuck qui nous a quittés il y a dix ans et à Lydia qui est allée le rejoindre cette année, il y a quelques mois.

    Video en noir et blanc, sans chronologie pour marquer la nostalgie qui n'est plus ce qu'elle était comme l'a si bien écrit Simone Signoret, gagnante de l'oscar de la meilleure actrice en 1960 en même temps que Chuck qui obtenait l'oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Judah Ben Hur.

     

     

     

  • HECTOR MEANA et ses oeuvres.

    Je remercie Hector Meana qui, ce matin, a publié deux tableaux qu'il a réalisé pour commémorer le dixième anniversaire du décès de Charlton Heston. 

    Hector a deux films de prédilection qui l'inspirent pour réaliser ses oeuvres : < The War Lord > et < The Agony and the Ecstasy >.

     

    Estampa conmemorativa Charlton Heston John Charles Carter (Evanston, Illinois; 4 de octubre de 1923 - Beverly Hills; 5 de abril de 2008)

    46153733_10217846114453812_784502675994574848_n COMMEMORATION DE HECTOR MEANA 14-11-2018.jpg

    46146313_10217846145334584_4706510014330699776_n commemoration de Hector Meana 14-11-2018.jpg

    20180321_121556.jpg

    20180321_121616.jpg