Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES BILLETS DE CHRISTIANE - Page 2

  • IL M'ARRIVE DE PENSER... par Christiane.

     

    Il m'arrive de penser aux rôles tenus par Chuck, vus sous certains angles......

    Notamment, concernant les faiblesses de ses personnages, qui les rendent plus humains, même s'ils sont des héros !!


    Moïse : déchiré entre ses attaches égyptiennes et sa judaïté, soudainement révélée ....

    Ben Hur se bat entre son amitié pour un romain connu depuis l'enfance et son peuple, entre son désir de vengeance et l'influence d'Esther, entre respect pour Quintus Arrius et son désir de retrouver mère et soeur .....


    Rodrigue, amoureux de Chimène mais désireux de venger l'honneur paternel, sincère chevalier, déchiré entre les infants, conscient de la valeur d'émirs , même s'ils sont ennemis et désireux de paix .....

     

    On pourrait continuer ainsi au long des films de Chuck : sentiments et émotions que ressent tout homme : regret, hésitation, incertitude, difficultés .....Ce qui fait partie de notre vie ...

     

    Amitiés hestoniennes .....

    signature_1.gif

     

    b62e6ac7-c106-4831-a862-dd574493b11f.Jpeg

    Peinture de Terence Gilbert - Charlton Heston dans le rôle de Lionel Evans, film "COUNTERPOINT".

    Chère Christiane, merci pour ce petit billet.

    Je crois que pour nous tous  hestoniennes et hestoniens, Charlton Heston reste un mystère au-delà des personnages qu'il a interprétés si généreusement. Il a incarné des personnalités " plus grandes que la vie " comme il est coutume d'écrire ici et là, mais pour autant,  s'il y a mis tout son talent, il n'en demeure pas moins que la dichotomie entre l'enfant John Carter et l'adolescent Charlton Heston (nom que sa mère l'obligea à porter quand il avait 13 ans ) aura été déterminante pour sa carrière au cours de laquelle il aura incarné d'autres vies, d'autres hommes. Peut-être s'est-il cherché tout au long de sa vie.......

    Arriverons-nous à percer un jour ce mystère, je ne le pense pas.  

     

  • DE QUO VADIS A BEN-HUR

    vlcsnap-00140.jpg

    Passionnée d histoire romaine, encore collégienne, j'avais lu "Quo Vadis" de Henryk Sienkiewicz...


    Il m avait énormément plu d'autant qu'il avait été suivi du film avec R. Taylor que j'avais beaucoup aimé ...


    Tout naturellement, je souhaitais lire "Ben Hur", c est ce que je fis ...ou plutôt, je le commençais ...
    En effet, il me parut très ennuyeux et j'abandonnai sa lecture ....
    Par contre, le film de 1959 fut un émerveillement ! 
    Quelle vie ! quel tonus ! quelles beautés !
    Un film qui mêlait la bravoure, l'amour, le fanatisme idéologique, la Foi ......
    Une grande et belle reconstitution ! une musique extraordinaire !
    Notre Chuck : Ben Hur, tel que ce rôle ne pouvait être tenu que par lui !
    Il a tellement bien rendu les souffrances, les interrogations, les révoltes de ce prince devenu esclave ...


    Une merveille qui m'a très vite fait oublier ma lecture ratée !


    C'est dans ce film que j'ai découvert et, depuis, admiré et aimé Charlton Heston !!
    Ce fut le cas, je pense, pour pas mal d'hestoniens et d'hestoniennes !

    signature_1.gif

    vlcsnap-00154.jpg

    20391_1768773040015879_462556506517469134_n.png

    vlcsnap-00017.jpg

    vlcsnap-00044.jpg

    vlcsnap-00098.jpg

    vlcsnap-00107.jpg

    vlcsnap-00114.jpg

    vlcsnap-00128.jpg

  • LE CID... de Pierre Corneille à Antony Mann

     

    En 1637 Pierre Corneille présentait dans un théâtre à Paris, sa pièce "LE CID". En 1961, Antony Mann, nous présentait son film "EL CID" avec Charlton Heston dans le rôle-titre.

    Christiane nous expose ses ressentis et les différences entre les deux oeuvres...

    Merci Christiane pour cet exposé.

    15590022_923080257822866_362913454530434240_n.jpg

    " Le Cid" d'A. Mann est une des versions mettant en valeur ce héros à mi-chemin
    de l'histoire et de la légende ......


    Rodrigue né à Bivar, près de Burgos, en 1043, a séduit bien des auteurs .....en Espagne et ailleurs......


    Au XI e siècle, déjà puis au XVIIe, notre chevalier prit des allures de héros .....


    Pierre Corneille, en 1636, en fit une de ses plus belles tragédies .....mais son personnage n'a pas grand chose de commun avec le Rodrigue du film qui suit assez fidèlement les récits le concernant ......


    Du XVIIe siècle, celui de Louis XIV, on revient au Rodrigue originel ; seigneur du Moyen Age. A. Mann fait de ce drame en vers un grand film d aventures à allure d'épopée ....


    Le Cid du film est vaillant, honnête, fidèle jusqu'à la mort, le devoir l'emporte sur les sentiments : c'est cornélien !!!!!


    dommage que ce portrait soit un peu embelli ! mais le héros de ce film se devait d'être le plus pur des chevaliers !!!!

    169_EMI_550884 - Copie.jpg


    L intrigue commune à Corneille et au film, s'accompagne de différences non fondamentales .....


    Toutefois des personnages chez Mann ont une importance que Corneille passe sous silence .....les princes, Ordonez .... d autres sont dissemblables .....


    Le succès fut au rendez vous pour ces deux oeuvres avec Charlton Heston pour le film et Gérard Philippe notamment pour la pièce en vers ....


    Grâce, à P. Corneille nous connaissons ce personnage de l'Espagne médiévale, ce qui a pu ouvrir certains au film ....

     


    Charlton a posé auprès d'un buste de P. Corneille, certainement heureux de cela et la boucle est bouclée !!!!!!

    FB_IMG_1481059626162 1962.jpg

    (Charlton Heston à la Comédie-Française posant près du buste de Corneille - 1962)


    Une des plus célèbres pièces en vers du répertoire français, un des plus grands films
    épiques et un très beau rôle pour notre Chuck !!!!!

    signature_1.gif

    ET POUR FINIR, CE JOLI POEME-HOMMAGE DE CHRISTIANE, AU TALENT DE CHUCK...

     

    De nos écrans, il devint le héros 
    Qu'il revêtit le manteau d'un prophète 
    Ou la tunique d'un prince de Judée
    Qu'il soit un fier seigneur de Castille.....

    Ou que son périple l'ait mené sur une planète inconnue 
    Ou portant l'uniforme d'un officier nordiste. 
    Que son vêtement fut une guenille, une toge ou un uniforme 
    Il est et reste un des plus grands : Chuck.....

     

  • CHRISTIANE SUR LE CHEMIN DU CID...

     

    vlcsnap-00039.jpg

    Parmi mes amis hestoniens et hestoniennes, il y a Christiane avec laquelle j'échange depuis plusieurs mois et j'ai même eu le bonheur de la rencontrer.

    Je dirai qu'elle se distingue par son admiration pour Charlton Heston (comme nous tous), mais surtout par son amour pour LE CID et l'Espagne.

    J'ai décidé de lui laisser une place sur le blog, auquel elle contribuera par ses billets joliment rédigés et pour les poèmes que parfois elle compose pour le héros de nos coeurs. 

     

    pixiz-29-12-2017-15-41-39.jpg

    En collège, j aimais beaucoup Pierre Corneille et , surtout Le Cid .....magnifié par Gérard Philippe ......


    Ensuite, renforcé par mon étude de l'espagnol, mon amour de l'Espagne ,ma passion pour Charlton Heston .....


    cet attrait pour Le Cid ne s'est jamais démenti !!!!!
    J ai vu et revu le film d Anthony Mann et ......j ai adoré !!!!!
    La Castille , les personnages, l'histoire .....et notre bien aimé dans toute sa splendeur ......
    Je l'ai mis dans ma vie puisque je suis allée plusieurs fois en Castille avec mari et fils .....dans les villes emblématiques : Burgos, Bivar, Valence ......
    Si heureuse à chaque fois !! 
    Toujours amoureuse aujourd'hui ......;
    Le Cid : un des fondamentaux de ma vie, chers amis hestoniens et ( hestoniennes !)

    signature_1.gif

     

    vlcsnap-00074.jpg

     

  • POUR LE PLUS VALEUREUX DES CHEVALIERS - poème de Christiane dédié au CID

     

    23905238_1228346580642701_6858393759694713398_n.jpg

    (Statue en bronze, du Cid Campeador sur la Plaza Mio Cid à Burgos, œuvre de Juan Cristóbal González, inaugurée en 1955.)

     

    Merci  également à MARIA EVA, mon autre amie du groupe FB " fans de Charlton Heston ", pour son commentaire éclairé. 

    Bellísima pelicula. El personaje histórico/legendario enraiza en el corazón y en el alma del espectador por sus principios, sentimientos, lealtades por las que pierde la vida...y que lo hacen convertirse en el gran héroe atemporal...La película está estupendamente lograda en todos los elementos de la cinematografía, su banda sonora empapa fidedignamente cada escena. Charlton logra crear un Cid real, vibrante y Sophia no se queda atrás haciendo alarde de su versatilidad y belleza. Gracias por compartir.

    Très beau film. Le personnage historique / légendaire prend racine dans le cœur et dans l'âme du spectateur par ses principes, ses sentiments, sa loyauté pour lesquels il perd la vie... et qui font de lui,  le grand héros intemporel... le film est superbement réalisé dans tous les éléments de la cinématographie, sa bande sonore imprègne chaque scène de manière fiable. Charlton réussit à créer un Cid réel, vibrant et Sophia n'est pas loin de montrer  sa polyvalence et sa beauté.

    Merci de partager. 

    vlcsnap-00034.jpg

     

    Merci à mon amie Christiane qui a composé ce beau poème épique à la gloire du CID, si bien incarné à l'écran par Charlton Heston. 

    Cette place revient de droit à ce poème qui résume en quelques lignes l'essentiel d'une vie si richement remplie, au service de l'Espagne. 

    Vous chevauchiez fièrement 
    Noble chevalier, par les terres castillanes.
    Heureux seigneur, à la rencontre de la dame de votre coeur
    Sur le chemin, feux, batailles et sang versé .....

    Puis ce fut la juste colère, l'honneur bafoué du père
    A votre vaillance répondirent la souffrance , l'exil
    Votre route fut longue vers les épousailles 
    Mais l aimée enfin, devint votre femme .....

    Las, une flèche ennemie brisa ce bel hymen
    La victoire cependant vous donna la gloire
    Vous aviez nom Rodrigue Diaz de Bivar
    La légende fit de vous Le Cid !.....

    signature_1.gif

    EL CID 7.jpg

    EL CID 6.jpg

    En me documentant sur Rodrigue et Chimène, j'ai découvert au fil de mes lectures sur Internet, qu'il existerait des restes de ces deux personnages historiques, en France, plus particulièrement à Bourges dans le Cher. 

    Voici un lien très intéressant et qui mérite d'être connu. 

     

    http://encyclopedie-bourges.com/Rodrigue_et_Chim%E8ne_1.html