Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BIENVENIDO Mr. HESTON - Page 2

  • LE DOCUMENTAIRE SUR "EL CID" PRESENTE LE 28

    http://m.20minutos.es/noticia/2581901/0/documental-sobre-rodaje-cid-torrelobaton-valladolid-se-estrenara-dia-28/

    Ma traduction en français de l'article de 20 MINUTOS

    Le documentaire " Bienvenue M. Heston ", premier long métrage des cinéastes Pedro Ferrandiz  et Elena Estepa,  se concentre sur le tournage du film " EL CID " à Torrelobaton (Valladolid), il sera projeté  à la 60e édition de la Semaine internationale du cinéma ( SEMINCI ) le 28 Octobre.

     

    Le film est centré sur le grand événement que Torrelobatón a vécu, après l'arrivée d'une superproduction hollywoodienne. En 1961, ses habitants sont devenus figurants et ont été témoins du tournage de " EL CID ", un film réalisé par Anthony Mann et avec  en vedettes Charlton Heston et Sophia Loren.

    L'histoire, commentée  par l'acteur Emilio Gutiérrez Caba, a pour fil conducteur la chronique du Nord de la Castille qui détaille les anecdotes vécues par les figurants  durant ces journées.

    Le documentaire parle  de la participation des professionnels qui ont travaillé dans la dite production. C'est le cas du décorateur espagnol Gil Parrondo, unique gagnant de deux Óscars et quatre Goya ; le directeur, producteur et scénariste Fraser Heston, fils du héros de " EL CID "; l'actrice et chanteuse Andrea Bronston, fille du producteur du film, Samuel Bronston; le producteur et critique de cinéma Ricardo Huertas et l'historien  Jesús García de Dueñas, entre autres.

    Bronston, l'architecte

    Choisir Torrelobatón et Ampudia (Palencia), Madrid et Peñíscola pour le tournage de ce film médiéval classique a été principalement dû au producteur Samuel Bronston, qui disposait de quelques studios dans la capitale espagnole, et qui sont occupés actuellement par les studios  Luis Buñuel, de la télévision.

    Le thème essentiel du documentaire est le portrait de l'acteur principal et qui était l'une des stars de cinéma du moment. En fait, le titre est une référence explicite à son nom et aussi une comparaison au classique de Luis García Berlanga " Bienvenue M. Marshall ", pour les parallèles qu'il y a entre l'histoire fictive et l'arrivée de l'industrie cinématographique américaine sur le plateau d'un petit village.

    Les villageois, comme le montre le documentaire, ont reçu Heston "à bras ouverts" et de ce fait, sont repris les témoignages de certaines femmes qui se souviennent des trois jours de tournage et évoquent la séduction de l'acteur, alors que les hommes se plaignent qu'il n'en ait pas été de même à Torrelobatón avec  la co-star féminine,  Sophia Loren.

    Fraser C. Heston, fils de l'acteur américain et actuellement directeur et producteur de films, a été une autre des personnes interrogées pour les souvenirs qu'il a gardés de ce voyage en Espagne, comme il accompagnait sa mère avec l'acteur sur le plateau du film. Ainsi, une histoire est évoquée comme le jour où il était vêtu comme un cow-boy.

    Il y a également le témoignage d'Andrea Bronston, la fille du producteur, ou celui du directeur artistique "classique" Gil Parrondo, vainqueur de deux Oscars et quatre Prix Goya, «infatigable maître des décors", qui est actuellement âgé de 93 ans.

     17/10/2015 - 12: 31 • PRESSE EUROPE
     

     

  • " EL CID " CENT PESETAS ET UN SANDWICH CHORIZO

     Ma traduction en français de l'article paru dans le journal espagnol "20 minutos". En espérant avoir été fidèle le plus possible à l'esprit de l'article. 

    http://www.20minutos.es/noticia/2583732/0/cien-pesetas-bocata/chorizo-cobraron-extras/el-cid-documental-heston/

    Ramón Menéndez Pidal explique  " San Esteban de Gormaz, Medinaceli, étaient les lieux où l'auteur de la Chanson de geste  EL CID avait situé la saga de De Vivar, mais c'était Peñíscola (Castellón), Ampudia (Palencia), Colmenar Viejo (Madrid), Belmonte (Cuenca) et Torrelobatón que voulait Samuel Bronston ".  

    Poursuivi par la " chasse aux sorcières " du sénateur Joseph Mc Carthy contre les agents soviétiques et des communistes infiltrés aux États-Unis, le producteur Bronston " a choisi l'Espagne pour tourner " EL CID " parce qu'ici, en plus de sembler moins cher, il y a vu également " un grand plateau avec des décors naturels très bons ".

    " Il se dit toujours des choses négatives  sur le cinéma espagnol, comme la TVA élevée ou un manque de crédit d'impôt, mais très rarement nous déduisons les paysages et les monuments que nous avons pour tourner ", a expliqué Pierre Estepa, codirecteur près d'Elena Ferrándiz dans son premier long métrage documentaire qu'il présentera le 28 octobre à la Semaine Internationale du Cinéma de Valladolid.

     

    Dans les années soixante, quand un ouvrier doit travailler un mois pour gagner une centaine de pesetas, "c'est ce que payait Bronston par jour, plus un sandwich  aux villageois qui participaient en tant que figurants dans" EL CID ", comme ils se souviennent encore un peu plus d'un demi-siècle plus tard,  dans ce documentaire que commente  l'acteur Emilio Gutiérrez Caba.

    Plus de soixante personnes, témoins directs et indirects pour le tournage à Torrelobatón du 21 au 24 Mars 1961, fournissent leur témoignage dans " Bienvenido Mr. Heston ", où, contrairement à un film de Garcia Berlanga (Bienvenue M. Marshall), nous pouvons voir que les Américains "ne sont pas restés longtemps  et ont laissé beaucoup d'argent" qu'ont touché aussi, des étudiants et des cadets de l'Académie de Cavalerie ainsi que les coureurs chevronnés de Valladolid.

    Andrea Bronston, fille de producteur et Fraser Clarke Heston, fils de Charlton Heston,  rappellent dans le film, cet épisode de la vie de leurs parents, que  Estepa et Ferrándiz entrecoupent avec des images de " EL CID " tournées àTorrelobatón et même des photos des archives personnelles de la famille Heston

    Il était près de la chapelle, à côté du pont sur la rivière Hornija et la toile de fond imprenable sur le château (XIIIè-XVè siècles), où Rodrigo Diaz de Vivar (Charlton Heston) plaide auprès de son père pour exempter de la peine de mort, plusieurs émirs prisonniers qui, en signe de gratitude le nomment " El Cid " (le valeureux) en tant que leader.

     

    " EL CID " CENT PESETAS ET UN SANDWICH CHORIZO

    " EL CID " CENT PESETAS ET UN SANDWICH CHORIZO

    Ont participé également au film documentaire, l'historien Jesús García de Dueñas, auteur de " L'empire Bronston ",  Ricardo Huertas, qui faisait partie de l'équipe de production et Gil Parrondo pour la partie artistique. 

    Ses techniciens et des spécialistes ont formé beaucoup d'Espagnols.

    " Tous conviennent que, en plus de l'énorme impact qu'a causé l'arrivée de tout une superproduction hollywoodienne, les techniciens et spécialistes ont formé de nombreux Espagnols dans des domaines tels que la construction de décors, l'éclairage et la photographie parce qu'ils étaient des gens très bien," a expliqué  Estepa  (Madrid, 1985), diplômé en communication audiovisuelle à l'Université San Pablo-CEU de Madrid.

    Entre autres anecdotes, le réalisateur se fait l'écho de la désillusion des témoins, en raison de l'absence de Sophia Loren (Chimène) à Torrelobatón, et de la fidélité de tous les témoignages apportés avec la documentation obtenue, sans que le passage du temps n'ait défiguré ou idéalisé ce qui a été une révolution authentique dans la  Castille de 1961.

     

  • BANDE ANNONCE " BIENVENIDO Mr HESTON " (Documentaire)

    http://www.bienvenidomrheston.com/

    (ma traduction en français, du commentaire accompagnant la bande-annonce sur YOU TUBE)

    Ce documentaire raconte comment une petite ville de Valladolid, "Torrelobaton" a vu la vie de ses habitants bouleversée par l'arrivée d'une équipe de tournage venant d'Hollywood, en 1961 pour réaliser un des plus grands films qu'il nous a été donné de voir, avec le plus grand acteur du cinéma mondial, Charlton Heston.

    Les photos présentées ici, proviennent des groupes FB : "FANS CHARLTON HESTON", "HESTONIANOS", "BIENVENIDO Mr HESTON" et de mon amie MARTA.

    Je souhaite un grand succès à ce documentaire espagnol qui nous fera découvrir de plus près, ce qu'est devenu Torrelobaton au cours des années qui ont suivi le tournage de ce grand film inoubliable qu'est "EL CID".

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Il y a plus de cinquante ans, la vie d'une petite ville de Valladolid, Torrelobatón, a été brusquement bouleversée. Une superproduction hollywoodienne, dont le producteur était Samuel Bronston, a débarqué dans cette ville castillane. En 1961, ses habitants sont devenus des témoins et des figurants du film El Cid réalisé par Anthony Mann.

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

    Tráiler "Bienvenido Mr. Heston" (Documentaire)

     

  • BIENVENIDO Mr HESTON ....Le film

    Le film documentaire "BIENVENIDO Mr Heston" est présenté à la 60ème semaine internationale du cinéma du 24 au 31 octobre 2015 à Valladolid (Espagne).
    Pour plus de renseignements, consulter les sites ci-dessous. 
     

    http://www.bienvenidomrheston.com/

    https://www.facebook.com/BienvenidoMrHeston

    http://www.seminci.es/noticia.php?id=1887

     
    Film : BIENVENIDO Mr HESTON
     
    Genre: long métrage documentaire
     
    Réalisé par : Pedro Ferrandiz Estepa & Elena Sanz Menendez

     

    Bravo à la sympathique équipe qui a réalisé un film de qualité, que j'espère voir en France....