Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • CELA AURAIT PU ETRE UN "GRAIN DE SEL"...

    Hier, notre ami Renaud a répondu au billet que j'avais publié dans notre groupe FB "Charlton Heston le magnifique". Ce billet que j'ai également publié sur ce blog.

    Je ne pouvais pas laisser passer ce commentaire comme une simple réponse parmi tant d'autres. J'ai pensé que Renaud et sa réponse valaient mieux que cela. Aussi, j'ai décidé de publier ici ce que pense Renaud de l'artiste Charlton Heston et de l'homme Chuck. 

    Il s'avère que nous nous rejoignons dans l'analyse que nous en faisons, en restant objectifs et honnêtes. Nous nous refusons à l'aveuglement d'une admiration qui serait simplement béate. 

    Merci Renaud pour vos analyses toujours justes.

     

    Au hasard de mes recherches, j'ai trouvé cette citation de Stendhal qui, je pense, s'applique à la personnalité de Charlton Heston.

    pixiz-29-08-2020-08-28-09.jpg

    " Le grand homme est comme l'aigle; plus il s'élève, moins il est visible, et il est puni de sa grandeur par la solitude de l'âme." (STENDHAL)

    Tout à fait d'accord avec vous France et j'apprécie le fait que vous sachiez comme toujours voir bien au-delà du personnage mythique quil a souvent interprété ou de son image de bon père de famille aimant et équilibré qui n'était qu'une devanture ; comme vous le savez j'ai moi-même très jeune garçon été fasciné par l'homme et ses films ; j'étais fan de beaucoup d'acteurs comme Greg ou Kirk, mais lui c'était LE héros...depuis Jules César jusqu'à Omega man que je découvris en Angleterre dans un immense cinéma avec seulement 4 spectateurs !


    La part d'émotion était donc très forte chez moi et se rapproche un peu de la vôtre en Termes de fidélité affectueuse pourrait-on dire !


    Donc je ne peux qu'approuver votre analyse qui arrive à rester objective malgré tout l'affectif impliqué..


    Je crois sincèrement quil a été généreux, honnête, artiste jusqu'au bout ( malgré une fin de carrière cinéma indigne de son enorme passé) très influençable et parfois par de sombres crapules auxquelles nous ne feront pas l'honneur de les citer, mais ce sont justement ces nombreuses contradictions qui le rendent attachant fragile et touchant et tant pis pour les cons qui n'y ont rien compris..


    Tim Burton lui trouvait comme à Vincent Price une grande souffrance interieure derrière son masque d'imperator, et avait grandement apprécié sa culture et sa grande ouverture d'esprit contrairement à Tim Roth qui se contentait de l'image d'un homme au fusil..


    Nous l'aimons tel qu'il était, un symbole de l'évolution de l'amérique pendant 50 ans et qui en représente les valeurs les erreurs et les heures de gloire.


    Un jour un ami m'a montré une photo de lui sur un porte-avions US en 92 et m'a dit d'un air dégoûté : " tu vois c'est ça Heston "


    Je lui alors sorti une photo de l'artiste en 86 dans un camp de réfugiés affamés en Ethiopie et je lui ai dit :
    " pour moi, il est plutôt cette personne-là "...

    signature_2 rv.gif

     

  • MES REFLEXIONS ....

    Je transcris ici, le billet que j'ai publié sur notre groupe FB "CHARLTON HESTON LE MAGNIFIQUE". 
    Il m'a été inspiré après avoir lu les commentaires échangés entre vous et que j'ai appréciés.

    Annotation 2020-04-02 203119.jpg

     
     
    Ne pensez surtout pas que j’avais abandonné la traduction de ce livre qui me tient tant à coeur.
     
    En traduisant ce chapître ce matin, et après avoir lu les commentaires ô combien passionnants sur l’homme et l’acteur qu’a été Charlton Heston que vous avez échangés pour mon plus grand plaisir, je veux profiter de cette page pour vous dire mon sentiment sur ce que j’ai lu. Au passage, merci de jouer le jeu des échanges entre vous, entre nous.
     
    C’est vrai que Charlton Heston était pétri de contradictions, malgré sa grande culture, ou peut-être à cause d’elle. Très tôt, dès le début de sa notoriété après le succès mondial de “TEN COMMANDMENTS”, il s’est forgé une carapace, il a construit dans son esprit une espèce de jeu “ questions-réponses” pour lorsqu’il serait en interview avec des journalistes ou des journaleux (c’est selon la qualité et l’honnêteté de l’individu) . Forcément, bien qu’ayant une excellente mémoire, il devait oublier ou se contredire et ensuite s’en mordre les doigts une fois refermée la porte sur son “intimité”, mais il n’allait pas s’en excuser, cela aurait été idiot à mon avis. Car autant se le dire, il y avait Charlton Heston l’acteur, et Chuck l’homme privé, intime, secret même.
     
    Oui, il a été démocrate, républicain par la suite. Et alors !!!! De toute façon, il devait y avoir du “républicain” chez le démocrate qu’il était et vice-versa. Je suppose que ses idées politiques ont été à géométrie variable à cause du vent de l’Histoire qui soufflait sur les States à l’époque, il y a pris sa part à tort ou à raison. Je n’excuse pas cela bien sûr, mais je crois qu’il était sincère, il ne pouvait en être autrement.
     
    Bien d’autres à Hollywood se sont trompés, mais il semble que cela soit passé comme une lettre à la poste. Est-ce qu’ils étaient moins intéressants ? Je le pense. Le charisme de Charlton Heston était tel, que rien de sa personnalité ou de ses propos laissait indifférent.
     
    Retenons de lui, qu’il a été ce grand acteur que nous aimons. La richesse de sa personnalité en fait un homme appartenant à l’Histoire de son pays maintenant. Un jour, on lui rendra justice. Ce que j’en retiens, c’est qu’il est le seul acteur auquel je me suis intéressée très tôt parce qu’il avait tout ce qui en fait un personnage hors du commun. J’envie les personnes qui l’ont rencontré dans la vraie vie comme on dit (n’est-ce pas Sylvia ? ). Là au moins, il fait l’unanimité pour dire sa simplicité, sa gentillesse et décrire son côté”gentleman”.
     
    Lui-même disait qu’il n’était pas de son époque, cela est certain. D’ailleurs Gregory Peck qui s’exprime à ce sujet dans le fameux documentaire “Charlton Heston, un homme pour toutes les saisons”, dit la même chose et il ajoute en substance, que Charlton Heston a fait beaucoup pour la culture de son pays en général, et pour L.A. et Hollywood en particulier. Bel hommage à son ami avec qui il ne partageait pas les mêmes idées. Quel intelligence de la part de Gregory Peck.
     
    Au moins Charlton Heston ne laisse personne indifférent et là est son mérite avant tout.
     
    Je vous souhaite une bonne journée et bisous à tout le monde.
     

    signature_4.gif

  • 24 - VENDREDI 7 OCTOBRE - 17ème jour de répétition

    img12122019_323.jpg

    9:30 PAT  exécuter l'Act I 

    11:00 Notes pour le casting 

    12:00 Déjeuner

    13 h 30 Présentation de la pièce à l'équipe

    19 h 00 Dîner avec Maggie, Zamoras, Justine.

     

     

    De nouveau Igor pense à moi, le  sournois qu'il est. Mais j'ai besoin de lui, et Mark McIntire avait envoyé une autre disquette avec le programme que j'utilise. Kevin King, l'homologue néo-zélandais de Mark, l'a jointe pour moi, et nous sommes de nouveau opérationnels. Je me sens comme un idiot d'être aussi incompétent dans ce rôle crucial ("technopaysan", comme le nomme mon fils), mais comme l'a fait remarquer Will Rogers de façon mémorable, "Nous sommes tous ignorants... juste sur des sujets différents."

    Nous avons travaillé sur le premier acte ce matin, par petits bouts, puis après le déjeuner, nous avons fait une répétition de toute la pièce avec un public d'une vingtaine de personnes venant du personnel technique. J'ai été soulagé de découvrir que les quelques passages comiques - ainsi que certaines des autres scènes - fonctionnent pour un public chinois. Bien sûr, ils ont applaudi à la fin. Bien sûr.

    Je suis rentré chez moi en pensant au déroulement de la pièce et en regardant fasciné une fois de plus,le trafic de Pékin. Il y a très peu de voitures, presque aucune n'est privée. Les rues sont pleines de piétons et de cyclistes qui donnent le rythme et, franchement, me terrifient. Mon chauffeur, M. Li, semble parfaitement serein, se faufilant tranquillement dans un torrent de vies humaines, inconscient ou insouciant de sa propre vulnérabilité fragilisée. Un chauffeur de taxi new-yorkais deviendrait fou ici. Dans les grandes rues à six voies, il y a des gens à vélo sur chaque séparateur de voies, qui se faufilent d'un côté à l'autre. 

    Même lorsque vous vous trouvez sur une avenue latérale sans aucune circulation en vue et avec des feux verts devant vous, vous n'osez pas accélérer ; à tout moment, une fragile dame âgée peut surgir au milieu d'un quartier obscurci. Un cycliste avec un enfant de quatre ans sur le guidon pédalera fermement devant vous. On disait autrefois que les Orientaux n'accordaient pas tant de valeur à la vie humaine. Je n'y crois pas. Chaque homme accorde de l'importance à sa propre vie et à celle de son enfant. Je pense que beaucoup de gens dans les rues ici ne réalisent tout simplement pas à quel point les véhicules à moteur sont mortels, même à vingt miles à l'heure.

    Nous avons eu un dîner agréable avec les Zamora (les gens du Sheraton ont vraiment joué un rôle crucial dans cette entreprise, et c'était la dernière soirée de Maggie Field avec nous). De retour à l'hôtel, j'ai parlé à Lydia de la façon de faire comprendre à Zhu Xu (mon Queeg) ma conception des complexités de son échec. Comme d'habitude, ses conseils étaient judicieux, mais je ne suis toujours pas à l'aise avec l'état d'avancement de cette partie de la pièce. Je me suis endormi sur ma chaise, en lisant la scène. 

    img08072020_433.jpg

    A SUIVRE...

     

     

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

     

     

  • UNE INTERVIEW AVEC CHARLTON HESTON...

    Par Barbara Becker - 16 décembre 1982

     

    CLARISSE, Notre jeune étudiante en cinéma, la plus jeune fan et non moins une des plus passionnées par notre grand acteur, mérite bien que nous commencions par prendre connaissance d'un des documents qu'elle m'a transmis concernant Charlton. Il est en anglais à l'origine, donc je me suis fait un devoir de le traduire grâce à l'aide du traducteur en ligne DEEPL que je recommande vivement. Ce document, long de 15 pages sera donc publié en plusieurs fois. En voilà aujourd'hui, la première partie. Je vous souhaite une bonne lecture et merci pour l'intérêt que vous porterez au travail de recherche fait par Clarisse. Aujourd'hui, quelques photos des débuts de Charlton Heston .(photo de la page-titre, Chuck à 17ans dans le rôle de PEER GYNT.

    unnamed (1).jpg

    Lire la suite

  • " LE CID " (extrait de "les alliances brisées") de J.L. Leutrat

    Jean-Louis Leutrat est né le  et mort le  à Paris1.

    Agrégé de lettres modernes, il exerce d'abord comme professeur dans un lycée de Grenoble, avant d'enseigner la littérature, puis le cinéma, à l'université de Lyon 22. Spécialisé dans l'esthétique du cinéma, il a présidé l'université de la Sorbonne nouvelle entre 1996 et 2001.

    Indépendamment de ses livres sur le cinéma, il est également l'auteur de l'un des tout premiers ouvrages consacrés à l'œuvre de Julien Gracq, en 19663.

    Il a collaboré aux revues ArtseptTrafic et Positif.

    Jean-Louis Leutrat - Babelio

    SOURCE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Leutrat

    Lire la suite