Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"DE MES MAINS FROIDES ET MORTES : Charlton Heston et les politiques américaines....

0dbd82442c4ede1a42ce4bf061f39a4b.jpg

 

Notre amie Maria a parlé de ce livre dans son dernier courriel que j'ai publié hier. Je n'avais jamais entendu parler de cet ouvrage qui est une thèse écrite par Emilie RAYMOND.

J'ai traduit la présentation qui l'accompagne sur AMAZON-USA.

Mais il n'est pas le seul. Elle a écrit aussi un autre livre  " Stars for Freedom : Hollywood, Black Celebrities, and the Civil Rights Movement ". Bien que Chuck figure sur la photo de couverture, il semble que  l'action de Charlton Heston dans l'organisation et la défense des Droits civiques dans les années 50/60, ne soient pas mentionnés et développés,  si j'en juge par le résumé de présentation du livre, sur AMAZON-USA où il est en vente également. 

Nous pouvons trouver les livres d'Emilie RAYMOND sur le lien suivant :

 

https://www.amazon.com/s/ref=nb_sb_noss?url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Emilie+RAYMOND

 

Avant toute chose, je veux préciser qu'il n'est pas dans mes intentions de faire de la publicité pour ces livres. Je ne les connais pas. Je les découvre grâce à Maria. Pourtant, ils existent et comme en France nous ne possédons pas de traduction de ces documents, il me semble que pour les vrais fans de Charlton Heston, il est important de connaître tout ce qui a été écrit sur lui. 

J'ignore si ces livres sont à " charge " ou " favorables " à Chuck, ou tout simplement "objectifs" mais il m'a paru nécessaire de les présenter ici. 

 

 

51mKw1+FbxL.jpg

 

 

PRESENTATION DE FROM MY COLD, DEAD HANDS ...

 

Charlton Heston est peut-être plus célèbre pour son interprétation de Moïse dans l'épopée de Cecil B. DeMille " Les Dix Commandements " et son Oscar pour sa performance primée dans le classique de 1959 " Ben-Hur ".

L'auteure Emilie Raymond examine le rôle de Heston en tant que défenseur pour les droits individuels et son évolution en une figure politique américaine majeure avec un rôle central dans le mouvement conservateur. Les activités politiques de Heston étaient aussi variées que fastidieuses. Il a travaillé avec les administrations Kennedy, Johnson, Nixon, Reagan et les premières administrations Bush.

Il a défilé en faveur des droits civiques noirs, a été Président de la Screen Actors Guild et a aidé à définir la politique du National Endowment for the Arts avant de prendre son poste le plus important, Président de la National Rifle Association. Au cours de sa carrière, Heston a été déçu par les Démocrates ; Il s'est officiellement enregistré auprès du Parti Républicain dans les années 1980, en faisant valoir que sa décision était en conformité avec son plaidoyer de longue date pour les droits individuels. " From My Cold, Dead Hands " est bien plus qu'une biographie - c'est une chronique de la résurgence de la pensée conservatrice américaine et, en particulier, de la naissance du Néoconservatisme.

La marque de néoconservatisme d'Heston différait de celle de l'aile exclusivement intellectuelle, et il est venu pour représenter un segment précédemment ignoré des Néoconservateurs, opérant sur la base des préoccupations plus communes, émotionnellement orientées.

Les Néoconservateurs ont apporté une nouvelle vie au GOP (NDT), et Emilie Raymond affirme de façon convaincante qu'Heston a revitalisé le conservatisme en général : son image de moralité, d'individualisme et de masculinité a prêté au mouvement conservateur la crédibilité auprès d'un public plus large.

NDTGOP (Grand Old Party) est l'acronyme du parti républicain américain

Il a effectivement fait campagne pour les candidats conservateurs et leurs causes, en utilisant sa popularité et son image pour alimenter et légitimer ses activités politiques. Le haut degré d'engagement politique d'Heston a non seulement ouvert la voie à bon nombre d'activistes hollywoodiens d'aujourd'hui, mais aussi aidé à populariser bon nombre des croyances du mouvement néoconservateur.

Un regard équilibré sur Heston et son travail hors écran, " From My Cold, Dead Hands " explique comment cet homme de conviction charismatique a propulsé ses croyances personnelles dans le courant politique principal de l'Amérique.

Commentaires

  • France, I have both of these books. In "Stars of Freedom" it is stated that Harry Belafonte is now down-playing Heston's role in the Civil Rights movement of 1963 because of Heston's connection with the gun lobby organization the NRA. Heston was president of the SAG at the time and it was he who led a group of actors and entertainers to march behind Martin Luther King and support the cause for equal rights for the African-American population of the USA.

  • VOICI LA TRADUCTION EN FRANCAIS DE CE QU'ECRIT JAMES :

    J'ai ces deux livres. Dans "Stars of Freedom", il est dit que Harry Belafonte a maintenant revu à la baisse le rôle d'Heston dans le mouvement des droits civils de 1963 en raison du lien de Heston avec l'organisation de lobby des armes de la NRA. Heston était le président du SAG à l'époque et c'est lui qui a dirigé un groupe d'acteurs et d'artistes pour marcher derrière Martin Luther King et soutenir la cause de l'égalité des droits pour la population afro-américaine des États-Unis.

  • Merci James pour cette information qui se trouve dans un des livres que je ne connais pas. En lisant la présentation de ce livre sur AMAZON-USA, j'ai ressenti qu'Emilie Raymond avait volontairement zappé le rôle de Chuck dans l'organisation de la Marche pour les droits civiques des Afros-Américains. Manque de reconnaissance de la part de Bellafonte. Je suis très déçue.

  • Le commentaire de James et ma réponse, viennent de notre groupe FACEBOOK.

  • Quelle journée !!! Depuis ce matin, nous en apprenons plus que ce qu'aura écrit Marc Eliot, dans son livre, je le crains fortement. Je ne connaissais pas le livre de Emilie Raymond ... Fallait-il le présenter sur le blog ? Je pense que oui, mais comme d'habitude, la frustration vient du fait qu'il n'existe pas de traduction française et j'aurais aimé en lire le contenu. Est-ce que c'est une thèse objective qu'elle présente, concernant Chuck et les politiques américaines, ou bien une analyse à "charge" ? Connaissez-vous ce livre Renaud et l'avez-vous lu ? Quand on lit, l'introduction que j'ai traduite, je trouve que le ton est donné. Je veux croire, qu'elle a écrit avec objectivité.

  • Et bien France, j'avoue n'avoir lu ni l'un ni l'autre, seulement des extraits...le livre sur "american politics" (en dehors de sa couverture, dont l'accroche est infâme et réductrice) me paraît pas mal, avec quand même un gros bémol : je trouve, tout simplement, qu' on donne beaucoup trop d'importance à son "activisme", quelque soit l'époque d'ailleurs ; on fait même parfois croire qu' il aurait eu une influence majeure dans la progression des idées et de l'effectif Nra, et franchement, je n'y crois pas 5 minutes. il n'y a JAMAIS eu, enfin, de bouquin sur l''activisme politique d'un Wayne, Stewart ou Peck, qui en ont fait largement plus dans leur genre, et qui n'ont jamais été pris à partie et insultés comme il a pu l'être ; et je suis sûr que ce bouquin ne traite pas de ses nombreux voyages et missions humanitaires, du séjour à Pékin, and so on... faut dire que c'est moins vendeur que les affaires du style Columbine et autres, et pourtant l'homme Heston est aussi là ,celui qui haissait les dictatures, marxistes ou autres, mais celui-là,on n'écrit pas sur lui...maybe Mr Elliot? On verra...

  • Chère Sylvia, c'est bien ce que nous déplorons. Nous sommes quelques-uns à penser que la famille (surtout Fraser) ne s'implique pas assez pour défendre la mémoire de Charlton Heston. Heureusement, NOUS, nous sommes là, ses fans fidèles, qui nous employons à remettre les pendules à l'heure. Bisous.

Écrire un commentaire

Optionnel