Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

IL Y A 32 ANS J'AI RENCONTRE CHARLTON HESTON A LONDRES par JAMES BYRNE

 

UhVkz7mdKM4SZVOWV95CKreDP7w.jpg

 

James Byrne Charlton Heston and James Byrne, 16 March 1985, London, England.

Charlton Heston was appearing at the Queen's Theatre, Shaftesbury Avenue, London, in March 1985, in THE CAINE MUTINY COURT-MARTIAL and even though I had a big family to support, and the fare to London from Lincoln was very expensive, I thought it was my only chance to meet the great man in person after being a fan since seeing BEN-HUR in 1961.


My wife advised me it would be cheaper to ride on a National Express coach instead of travelling by British Rail to London, and she was right, but the journey also took twice as long. I threw a few books I had on Heston into a bag, the wife gave me my packed lunch, and I was off to London to meet Big Chuck. After all that preparation I discovered to my dismay that I had forgotten to load the camera with film, so my first priority when I eventually reached the Stage Door was buy some film from that pharmacy seen in the photo. When the chemist asked for £8 for a roll of film I nearly fainted - three times what it would have cost in Lincoln, but this was a special occasion and I desperately needed film in the camera.
A small gathering of Chuck Heston fans began milling around the Stage Door, all becoming agitated as the minutes kept ticking by to Curtain Call and still no sign of Heston. All the rest of the cast had gone in very early, Ben Cross (who once starred in a movie with CHARIOTS in the title) actually said "thank you" very politely to a lady who took his photograph. With about five minutes to go before Curtain Up we were all panicking that Heston had sneaked into the front entrance to escape all the fans and autograph seekers. One guy from Ealing showed us all his massive collection of photographs of famous actors he had met at the theatre, when somebody shouted "He's here - he's here!" 
Around the corner came Big Chuck, wearing shades and a track suit like he did in THE OMEGA MAN. Virtually everybody had a hard-back copy of "The Actor's Life" and Heston signed them all. An overweight Italian lady kept chanting "Why you no make Ben-Hur anymore?" and Heston did his level best to answer her but she persisted with "Why no Ben-Hur anymore ... we want Ben-Hur again!"
A few feet away there was a large group of Italians filming all this - they looked like extras from one of those early 1970's Robert de Niro movies. Somewhere in Italy is a short little film of me meeting Heston in London - and unfortunately I will never see it.
The journey home to Lincoln was memorable, but for all the wrong reasons. It was freezing, dark and miserable on the coach, and the driver dropped me off at the wrong stop. I had to walk for an hour in a blazing blizzard, and was only wearing that light blue suit and a shirt. By the time I arrived home I looked like the Abominable Snowman, and to top it all off one of my Heston books was severely water-damaged, but at least my signed copy of 'The Actor's Life' was okay. The first time I met Charlton Heston was certainly a day I will never forget in a hurry.

 

 

Charlton Heston apparaissait au Queen's Theatre, avenue Shaftesbury, Londres, en mars 1985, dans THE CAINE MUTINY COURT-MARTIAL et même si j'avais une grande famille à soutenir, et le tarif de Lincoln à Londres aller-retour, étant très cher, je pensais que c'était ma seule chance de rencontrer le grand homme en personne après avoir été un fan depuis que je l'avais vu dans BEN HUR en 1961.

Ma femme m'a conseillé de prendre un car National Express parce qu'il serait moins cher,  au lieu de voyager par British Rail jusqu'à Londres, et elle avait raison, mais le voyage a aussi pris deux fois plus de temps. J'ai jeté dans un sac, quelques livres que j'avais sur Heston, ma femme m'a donné mon déjeuner emballé, et je suis parti à Londres pour rencontrer Big Chuck. Après tous ces préparatifs, j'ai découvert avec consternation que j'avais oublié de charger l'appareil photo avec une pellicule, donc ma première priorité quand j'ai finalement atteint la porte du théâtre a été  d'acheter une pellicule dans cette pharmacie vue sur la photo. Lorsque le pharmacien a demandé 8 £ pour un rouleau de pellicule, je me suis presque évanoui - trois fois ce qu'il aurait coûté à Lincoln, mais c'était une occasion spéciale et j'avais désespérément besoin de pellicule dans l'appareil photo.

LOr0QoMYj_U0tE2UJ86ZVcIIdPw.jpg

Un petit rassemblement de fans de Chuck Heston a commencé à s'impatienter autour de l'entrée du théâtre, devenant tous agités pendant que les minutes passaient avant le lever de rideau et toujours aucun signe de Heston. Tout le reste du casting était arrivé très tôt, Ben Cross (qui avait déjà joué dans un film avec CHARIOTS dans le titre - 1 -) a réellement dit "merci" très poliment à une dame qui l'avait pris en photo. Environ cinq minutes avant que le rideau commence à se lever,  nous étions tous paniqués, mais Heston s'était faufilé par l'entrée de devant pour échapper à tous les fans et des chasseurs d'autographes. Un gars de Ealing nous a montré toute sa collection massive de photographies d'acteurs célèbres qu'il avait rencontrés au théâtre, quand quelqu'un a crié "Il est ici - il est ici!"

- 1 - LES CHARIOTS DE FEU dear James

Au coin de la rue est arrivé Big Chuck, portant des verres teintés et une tenue de sport comme il l'avait  fait dans  OMEGA MAN . Presque tout le monde avait un exemplaire  du livre relié de "The Actor's Life" et Heston les a tous signés . Une dame italienne en surpoids a continué à crier "Pourquoi vous ne faites plus jamais Ben-Hur ?" Et Heston a fait de son mieux pour lui répondre mais elle a persisté avec "Pourquoi plus jamais Ben-Hur ... nous voulons encore Ben-Hur !"

Quelques mètres plus loin, il y avait un grand groupe d'Italiens filmant tout cela - ils ressemblaient à des figurants d'un de ces films des années 1970  de Robert de Niro. Il y a quelque part en Italie  un court petit film de moi rencontrant Heston à Londres - et malheureusement je ne le verrai jamais.

Le voyage de retour à Lincoln fut mémorable, mais pour toutes les mauvaises raisons. Il faisait froid, sombre et misérable sur le car, et le chauffeur m'a déposé au mauvais arrêt. J'ai dû marcher pendant une heure dans un blizzard flamboyant, et je ne portaits que ce costume bleu clair et une chemise. Au moment où je suis arrivé à la maison, je ressemblais à l'abominable homme des neiges, et pour couronner le tout un de mes livres Heston a été gravement endommagé, mais au moins ma copie signée de «Actor's Life » était ok.

" La première fois que j'ai rencontré Charlton Heston restera certainement un jour que je ne serai jamais près d'oublier. "

Commentaires

  • Thank you France for publishing my recollections of that exciting day 32 years ago. In the top photo I told Chuck that I hope he has a wonderful wedding anniversary tomorrow, 41 years after he and Lydia were married. It was really great to meet my hero in person for the first time, and lucky for me, the Heston's came to my home town, Lincoln, 12 years later to appear in the play LOVE LETTERS. Today I am also remembering Heston's co-star from SECRET OF THE INCAS, the beautiful and talented French actress Nicole Maurey, who was laid to rest exactly a year ago today.

    TRADUCTION DU COMMENTAIRE DE JAMES

    Merci France de publier mes souvenirs de ce jour passionnant il y a 32 ans. Sur la photo du haut, j'ai dit à Chuck que j'espère qu'il aura un merveilleux anniversaire de mariage le lendemain, 41 ans après que lui et Lydia se soient mariés. C'était vraiment grand de rencontrer mon héros en personne pour la première fois et une chance pour moi, quand Heston est revenu dans ma ville natale, Lincoln, 12 ans plus tard pour apparaître dans la pièce LOVE LETTERS.
    Aujourd'hui je me souviens aussi de la partenaire d'Heston dans LE SECRET DES INCAS, la belle et talentueuse actrice française, Nicole Maurey, qui nous a quitté pour un repos éternel, il y a exactement a une année aujourd'hui.

Écrire un commentaire

Optionnel