Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • CHARLTON HESTON PRESENTE LA BIBLE Par Edition Agammemnon

    http://www.agamemnon.com/page/films/films.html

    CHARLTON HESTON PRESENTE LA BIBLE

    Chalton Heston Présente La Bible 

    Star :
     Charlton Heston

    La rédaction des textes bibliques et commentaires par :
     Charlton Heston

    Producteurs exécutifs:

    Fraser C. Heston & Philip D. Fehrle

    Produit par :

    Gwen John Field & Stronach

    Photographie  et Réalisation  par :

    Tony Westman

    Produit par :

    Agamemnon Films, Jones Entertainment & GoodTimes Divertissement

  • INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

    http://www.secretoftheincas.co.uk/page20.html 

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

    JAMES BYRNE : j'aime un film que vous avez écrit et produit, "Mother Lode ", dans lequel votre père a aussi dirigé et  joué.   Le complot d'un groupe d'aventuriers cherchant la Mother Lode dans une caverne secrète - a de légères similitudes avec  l'intrigue du Secret des Incas. Mes enfants m'ont fait remarquer qu'au début de Mother Lode,  le héros " dur à cuire ", dans l'avion survolant  le paysage gigantesque,  ressemble à Harry Steele volant au-dessus des Andes. Fraser, l'observation de l'un des anciens films d'aventure des années 1950  de votre père ,  vous a t'elle influencé  en écrivant Mother Lode  ?

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

    FRASER HESTON : Merci James, j'apprécie beaucoup. Je suis sûr qu'il y a quelques ressemblances involontaires - Mother Lode est INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)un film de chasse au trésor après tout, mais je n'ai fait aucun effort conscient d'imiter quoi que ce soit du Secret  des Incas - plutôt un hommage à un autre grand film de chasse au trésor (le plus grand jamais réalisé) : " Le Trésor de la Sierra Madre ".

     

     JAMES BYRNE : Je suis d'accord avec vous, "Le trésor de la Sierra Madre" est le plus grand film de tous les films de chasse au trésor .

     

    Voici une petite anecdote intéressante que j'ai  remarquée lorsque nous regardions le classique de Bogey (Humphrey Bogart). Les derniers mots de Fred C. Dobbs sont "les baudets, les baudets" coïncidence avec les premiers mots prononcés par Chuck Heston et les chercheurs brûlés par le soleil dans " Le Secret des Incas ",  ils sont très semblables à ceux des chasseurs de trésor de la Sierra Madre. Peut-être que les scénaristes d'Incas ont été légèrement influencés par le film de Bogey, qui sait ? En tant que scénariste, producteur et réalisateur, pensez-vous qu'il est tentant   "d'insérer " des  petits hommages aux vieux classiques comme faisant partie de l'intrigue de votre propre film ?

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

     FRASER HESTON : je ne pense pas que cela arrive autant que les critiques de cinéma allèguent - des hommages (ou des escroqueries comme ils sont plus souvent appelés) arrivent probablement accidentellement, pas aussi souvent, ou inconsciemment, en pensant que " ce n'est pas cool,  si cela est arrivé …" mais en oubliant que vous l'avez  vu dans un  autre film d'abord ! Évidemment il y a des exceptions, des hommages évidents et des canulars, mais surtout nous  travaillons désespérément loin de cela, essayant d'inventer quelque chose d'original !

     

     JAMES BYRNE : la Plupart des personnes qui s'aventurent au Pérou vont sur " la trace des  Incas", mais j'ai légèrement agi différemment, j'ai continué sur  " la trace  d'Harry Steele "  et n'ai pas manqué de visiter tous les emplacements vus dans " le Secret des Incas ". Avez-vous visité l'un des endroits dans Cuzco où Harry Steele a traîné dans le film, quand vous avez visité le Pérou, Fraser ?

     

     FRASER HESTON : Oui. J'ai visité Cuzco, Sacsayhuaman et Machu Picchu. J'ai aussi voyagé jusqu'à  l'Amazone par avion, le vapeur fluvial (pour penser à Fitzcarraldo (1)), le canoë motorisé et une pirogue depuis Belem jusqu'à l'embouchure d' Iquitos,  finalement jusqu'en haut de l'Ucayali et  ensuite je suis venu à Urubamba (au-dessous de Machu Picchu) par le train.  Je me suis éclaté.

     

    JAMES BYRNE : Cela a l'air génial,  Fraser. Vous avez également grimpé l'Huayna Picchu au Machu Picchu, vous avez vu  une perspective intimidante pour moi qui  me tenais au pied de celui-ci ... était-ce aussi dangereux que ça en avait l'air ?

     

    FRASER HESTON : Je ne pensais pas qu'il était si dangereux que cela, mais il y a certainement une certaine appréhension  lorsque vous montez à travers une petite grotte, et traînez sur une petite traversée aérée donnant sur la vallée de l'Urubamba environ un millier de pieds au-dessous. Aucune difficulté technique cependant, et cela vaut bien un effort. Quand je me suis également retrouvé enfermé dans les ruines pendant des heures, j'ai perdu  la notion du temps dans le brouillard. Le garde de sécurité m'a trouvé et m'a mis à la porte. Expérience très cool.

     

     JAMES BYRNE : Wow! Le fils de Harry Steele s'est  perdu dans les ruines du Machu Picchu ! Fraser, votre mère est une photographe accomplie et souvent s'est rendue sur les lieux avec son mari, dont le Pérou pour Le Secret des Incas, et a pris quelques clichés formidables. A t-elle déjà pensé à écrire un livre ... et en utilisant toutes ces grandes photos  des lieux, qu'elle a prises entre les scènes, au fil des années ?

     

     FRASER HESTON : on m'a souvent demandé : "Votre vie ressemble à celle d' Indiana Jones - une aventure après une autre - était-ce votre père qui a inspiré vos aventures ?" En fait, je dis, c'était ma mère qui était Indiana Jones, qui nous a traînés en haut de toutes ces pyramides de Sacarra à Chichen Itza, allant des ruines du Mur d'Hadrien à l'Acropole, aux rencontres du  musée British Museum, marchant à pied . Elle a publié deux ou trois livres, organisé plusieurs expositions de photos et rétrospectives et va toujours bien , à 84 ans.

     

    JAMES BYRNE : Elle est une grande dame, Fraser. Depuis de nombreuses années maintenant, les fans du Secret des Incas ont littéralement prié pour sa sortie en vidéo et dvd. Ayez-vous une idée pourquoi Paramount ne sort pas ce merveilleux film ?

     

     FRASER HESTON : je suis d'accord ! Je ne suis pas sûr que Paramount ou qui que ce soit,  résiste à sa  sortie, mais ils ont beaucoup de vieux films (des milliers en fait!) et je  suppose finalement qu'ils arriveront à les sortir  tous. Espérons que pour les Incas ce sera plus tôt que plus tard!

     

     JAMES BYRNE : je voudrais vous féliciter pour  votre merveilleuse version de l'Île au Trésor. Cela doit avoir été une perspective intimidante en  apportant une variante  différente sur un classique souvent filmé. Je remarque que votre adaptation est plus réaliste que celle des autres films, en particulier la version de Disney. Quelques impressions  sur la fabrication de ce film ?

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

     

     

    FRASER HESTON : Merci - un autre film de chasse au trésor, si jamais il y en avait un  : et la meilleure histoire de pirates jamais écrite. Et mon livre favori - mon papa me l'a lu des douzaines de fois dès l'âge de cinq ans ! Nous avons essayé de rendre ceci  le plus fidèle au livre et la version la plus réelle, courageuse, avec d'authentiques objets venant de la mer  (nous avons utilisé le H.M.S. Bounty , fourni par Ted Turner qui l'avait  obtenu de la MGM) et les pirates qui préfèrent couper votre gorge que vous regarder en face. Avons-nous réussi ?

     

    JAMES BYRNE : Oui Fraser, vous avez plus que réussi  dans la fabrication  de l'Ile au Trésor, les pirates avaient l'air plus réalistes que dans les versions précédentes. Vous avez obtenu de grandes performances de votre père en  Long John Silver et Oliver Reed en  Billy Bones. En fait, tout le casting a vraiment ressemblé aux loups de mer méchants imbibés de gin, particulièrement  Reed et Pete Postlethwait. Ollie Reed avait un peu une réputation ici en Angleterre comme étant  "très assoiffé". Ollie s'est-il bien tenu sur le tournage...est-ce que c'était facile de travailler avec lui?  

     

    FRASER HESTON : Merci pour le compliment. J'ai aimé diriger L'Ile au trésor avec papa - un fantasme d'enfance devenu réalité. Oliver, dans ce cas, si nous étions inquiets au début, se conduisait très bien, et a livré une performance étonnante à mon avis. Bien qu'il ait pu  picoler avec le meilleur d'entre eux,  finalement et tragiquement il buvait à mort, ce que je comprends, il était professionnel avec nous en tout temps. Nous avons eu un grand acteur dans ce film, y compris Christian Bale (qui est venu faire tout le chemin à travers l'Amérique juste pour assister aux obsèques de mon père), Christopher Lee, Julian Glover, Pete Postlethwait et bien sûr Ollie, pour ne pas mentionner Charlton Heston . Il a été le rêve d'un réalisateur devenu réalité et je suis comme un gamin dans le magasin de bonbons avec tous ces merveilleux acteurs anglais. Ce serait un honneur de travailler avec l'un d'eux, sans hésiter une seconde.

     

     JAMES BYRNE : Oui, L'Ile au trésor est un grand film. La scène d'ouverture de Le Secret des Incas, du  gardien de lamas jouant de la flûte et  la caméra autour de la beauté des paysages, à la voix sensuelle de Yma Sumac chantant une chanson folklorique Inca, ont vraiment créé une sensation instantanée d'un film d'aventure exotique. La même chose avec votre version de L'Ile au trésor , avec ce terrible coup d'envoi d'Oliver Reed dans le bateau, et la musique salée de marin... c'est une scène vraiment d'atmosphère qui tient  instantanément l'esprit du spectateur dans un cadre de cape et d'épée. Avez-vous choisi cette musique fabuleuse vous-même, Fraser?

     

    FRASER HESTON : Oui James, la musique de l'Ile au trésor était composée par Paddy Moloney et interprétée par The Chieftains, tout au long du film - nous avons passé un grand temps d'enregistrement avec eux à Dublin. Je pense qu'ils ont senti que j'avais une idée précise sur la bonne musique et ont joué élégamment.

     

    Vous pouvez télécharger l'enregistrement  de l'Île de Trésor sur iTunes, sous l'album de Chieftains, avec un certain nombre d'autres enregistrements comme Grey Fox et Barry Lyndon. Ils ont fait un excellent travail pour nous et ont vraiment saisi ce 18ème siècle, avec le goût des flibustiers  des régions de l'Ouest.

     

    JAMES BYRNE : Quel est votre film préféré de Charlton Heston et pourquoi ?

     

    FRASER HESTON : Deux d'entre eux : Ben-Hur, car il est un film étonnant, et se défend très bien aujourd'hui. Juste incroyable. Et Will Penny- un peu papa de l'Ouest, réalisé  dans la  High Sierra, où je vais répandre un peu de ses cendres dans quelques semaines, parce que c'est un sacré film et l'un des favoris personnels de mon père.

     

    JAMES BYRNE : Fraser, vous êtes apparu comme Moïse bébé dans Les Dix Commandements, qui est l'un des films préférés de ma famille. De toute évidence, vous ne serez pas en mesure de vous rappeler une seule chose à propos du tournage du  film, mais avez-vous jamais rencontrer l'une des stars du film quand vous étiez plus âgé ... et si oui, qu'est-ce qu'il vous a dit ?

     

    INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)INTERVIEW DE FRASER HESTON PAR JAMES BYRNE (MAI 2008)

     

    FRASER HESTON : Je suis sûr que je dois avoir rencontré Yul Brynner quand j'étais très jeune, mais je ne me souviens pas ce qu'il a dit. J'ai vraiment rencontré Cecil B. De Mille  plus tard (je suis le plus jeune acteur et probablement le dernier à avoir travaillé avec DeMille en tant que réalisateur dans son dernier film). Voici une photo pour vous - la dédicace dit :

     

    «Pour un jeune acteur très bien dans une situation passionnante.

     

    De son directeur, -Cecil B. DeMille. Tous les trois nous avons fait les Dix Commandements ".

     

    JAMES BYRNE : grande photo, Fraser. Merci de votre temps et coopération et bonne chance à vous dans l'avenir.

     

    (1) Fitzcarraldo est un film de Werner Herzog avec Klaus Kinski, Claudia Cardinale. Synopsis : Brian Sweene Fitzgerald, plus connu sous le nom de Fitzcarraldo

     

    Interview traduite et publiée avec l'aimable autorisation de James Byrne que je remercie cordialement.

     

    James Byrne

     





    Thats great France. Thank you so much for your interest. xxxx.

  • CATALOGUE 60ème SEMINCI VALLADOLID

    Très heureux avec l'espace consacré à " Bienvenido Mr. Heston " par la Semaine Internationale du Cinéma de Valladolid " Seminci ", dans le catalogue de sa 60 ème édition.i

     

  • LE DOCUMENTAIRE SUR "EL CID" PRESENTE LE 28

    http://m.20minutos.es/noticia/2581901/0/documental-sobre-rodaje-cid-torrelobaton-valladolid-se-estrenara-dia-28/

    Ma traduction en français de l'article de 20 MINUTOS

    Le documentaire " Bienvenue M. Heston ", premier long métrage des cinéastes Pedro Ferrandiz  et Elena Estepa,  se concentre sur le tournage du film " EL CID " à Torrelobaton (Valladolid), il sera projeté  à la 60e édition de la Semaine internationale du cinéma ( SEMINCI ) le 28 Octobre.

     

    Le film est centré sur le grand événement que Torrelobatón a vécu, après l'arrivée d'une superproduction hollywoodienne. En 1961, ses habitants sont devenus figurants et ont été témoins du tournage de " EL CID ", un film réalisé par Anthony Mann et avec  en vedettes Charlton Heston et Sophia Loren.

    L'histoire, commentée  par l'acteur Emilio Gutiérrez Caba, a pour fil conducteur la chronique du Nord de la Castille qui détaille les anecdotes vécues par les figurants  durant ces journées.

    Le documentaire parle  de la participation des professionnels qui ont travaillé dans la dite production. C'est le cas du décorateur espagnol Gil Parrondo, unique gagnant de deux Óscars et quatre Goya ; le directeur, producteur et scénariste Fraser Heston, fils du héros de " EL CID "; l'actrice et chanteuse Andrea Bronston, fille du producteur du film, Samuel Bronston; le producteur et critique de cinéma Ricardo Huertas et l'historien  Jesús García de Dueñas, entre autres.

    Bronston, l'architecte

    Choisir Torrelobatón et Ampudia (Palencia), Madrid et Peñíscola pour le tournage de ce film médiéval classique a été principalement dû au producteur Samuel Bronston, qui disposait de quelques studios dans la capitale espagnole, et qui sont occupés actuellement par les studios  Luis Buñuel, de la télévision.

    Le thème essentiel du documentaire est le portrait de l'acteur principal et qui était l'une des stars de cinéma du moment. En fait, le titre est une référence explicite à son nom et aussi une comparaison au classique de Luis García Berlanga " Bienvenue M. Marshall ", pour les parallèles qu'il y a entre l'histoire fictive et l'arrivée de l'industrie cinématographique américaine sur le plateau d'un petit village.

    Les villageois, comme le montre le documentaire, ont reçu Heston "à bras ouverts" et de ce fait, sont repris les témoignages de certaines femmes qui se souviennent des trois jours de tournage et évoquent la séduction de l'acteur, alors que les hommes se plaignent qu'il n'en ait pas été de même à Torrelobatón avec  la co-star féminine,  Sophia Loren.

    Fraser C. Heston, fils de l'acteur américain et actuellement directeur et producteur de films, a été une autre des personnes interrogées pour les souvenirs qu'il a gardés de ce voyage en Espagne, comme il accompagnait sa mère avec l'acteur sur le plateau du film. Ainsi, une histoire est évoquée comme le jour où il était vêtu comme un cow-boy.

    Il y a également le témoignage d'Andrea Bronston, la fille du producteur, ou celui du directeur artistique "classique" Gil Parrondo, vainqueur de deux Oscars et quatre Prix Goya, «infatigable maître des décors", qui est actuellement âgé de 93 ans.

     17/10/2015 - 12: 31 • PRESSE EUROPE
     

     

  • SEMAINE DU CINEMA A VALLADOLID - NOS ACCREDITATIONS

    traduction de l'annonce de l'équipe de Bienvenue Mr. Heston.

     

    https://www.facebook.com/BienvenidoMrHeston?fref=nf

     

    Nous sommes déjà dans la Semana Internacional de Cine de Valladolid-Seminci avec

    nos accréditations d'invités !

    Préparations pour le marathon de films.

    Dans 4 jours, c'est " Bienvenido Mr. Heston " ici !